• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Semaine de 4 jours et demi : les activités péri-scolaires font déjà débat

A Caffiers, sur la Côte d'opale, le maire donne lui-même des cours de tennis de table aux enfants. / © France 3 Nord Pas-de-Calais
A Caffiers, sur la Côte d'opale, le maire donne lui-même des cours de tennis de table aux enfants. / © France 3 Nord Pas-de-Calais

C'est la nouveauté de la rentrée ! Dans 13,5% des communes du Nord Pas-de-Calais, on travaille désormais 4 jours et demi. Du coup, les journées se terminent par des activités péri-scolaires. 3 semaines après, voici un 1er bilan. 

Par Emmanuel Magdelaine

Premier constat : les inégalités flagrantes. Nous avons comparé la situation dans un petit village du littoral, Caffiers et dans une commune plus importante dans le Nord, Orchies. Et force est de constater que tous les établissements ne disposent pas des mêmes moyens.

D'un côté, on se débrouille comme on peut avec un maire qui donne des cours de tennis de table. De l'autre, on a embauché une trentaine de personnes qualifiées pour encadrer les enfants comme le montre cette enquête signée Marie-Candice Delouvrié et Sébastien Gurak.

Nouveaux rythmes scolaires : reportage à Caffiers et Orchies

Partout, les nouveaux rythmes posent en tout cas question, mettent du temps à se mettre en place et les activités peri-scolaires font de plus en plus débat. A Roubaix ou Arras, par exemple, des parents mécontents se font entendre. Les mairies demandent du temps pour rôder le système. Et comme les municipales approchent, on n'a pas fini de parler de ces nouveaux rythmes scolaires.





A lire aussi

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus