• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC : Florent Balmont tacle Florian Thauvin et Rudi Garcia

Florent Balmont, le "pitbull" du LOSC, règle ses comptes avec Florian Thauvin et Rudi Garcia / © MaxPPP
Florent Balmont, le "pitbull" du LOSC, règle ses comptes avec Florian Thauvin et Rudi Garcia / © MaxPPP

Dans une interview accordée au journal L'Equipe, le milieu de terrain du LOSC confie son amertume au sujet du départ de Florian Thauvin à l'OM et revient sur ses rapports conflictuels avec Rudi Garcia la saison dernière.

Par Yann Fossurier

Le "pitbull" se lâche ce samedi dans les colonnes du journal L'Equipe. Florent Balmont, le milieu de terrain du LOSC, a accordé une longue interview au quotidien sportif dans laquelle il distribue quelques tacles.

Première cible, Florian Thauvin, parti du LOSC cet été pour l'OM sans jamais avoir porté le maillot lillois, au terme d'un bras de fer avec les dirigeants marqué par une grève de l'entraînement. "Ça n'a pas amélioré l'image des footballeurs", regrette Florent Balmont. "Vider son casier, partir trois jours avant son transfert, ce n'est pas possible de faire ça. Il faut un minimum de respect." Visiblement, les Dogues n'ont pas digéré l'attitude de Thauvin. "S'il était revenu, il y aurait eu une grosse explication​", assure Balmont. "On a été gentils par rapport à ce qu'il a dit. On pensait que c'était le fait de la jeunesse...". Le retrouvailles le 4 décembre prochain, lors de LOSC-OM, promettent d'être chaleureuses...

Rapports tendus avec Rudi Garcia


Dans son interview, le milieu de terrain lillois revient également sur ses rapports tendus avec son ex-entraîneur, Rudi Garcia. "Il y a eu deux-trois trucs que je n'ai pas appréciés : être remplaçant pour l'inauguration du Grand Stade, par exemple, et sa volonté de me mettre de côté au début de la saison dernière", explique-t-il. Interrogé sur l'altercation qu'il a eu avec lui à la mi-temps d'un match contre l'OM, il répond : "J'ai mon tempérament, il faut se faire respecter, ne pas se faire marcher dessus. On s'est expliqué, ça s'est calmé. Mais on n'a jamais fait copain-copain. Peut-être que certains fonctionnent comme ça. Pas moi".

Florent Balmont loue déormais le travail effectué par son nouveau coach, René Girard. "Les séances (d'entraînement) sont plus longues et plus intensives. On se prépare vraiment pour le match. C'est ce qu'il nous faut avec un effectif plus jeune. Il ne laisse passer aucun relâchement. Comme le dit David Rozehnal, avec lui, on est tous sur un pied d'égalité. Si tu es moins bien, tu peux être remplaçant. C'est cela qui fait fonctionner le groupe".

A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus