Web Robinson : des nouvelles du Lillois Gauthier Toulemonde, presque seul au monde

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Millot

L'entrepreneur relève depuis la semaine dernière le pari fou de vivre seul une expérience de télé-travail durant 40 jours sur une île sauvage de l'archipel de Sumatra. Il partage quotidiennement son expérience sur un blog. 

"Le paradis insulaire est parfois proche de l’enfer"

Gauthier Toulemonde n'en est pas à sa première expédition, mais il n'avait encore jamais connu ce type d'aventure en solitaire. A 10 000 kilomètres de chez lui, ce Lillois tente l'expérience de vivre seul et en totale autonomie sur un île déserte de Sumatra. L'entrepreneur ne souhaite pas réaliser un "remake" de Koh-Lanta mais a fait ce voyage fou pour... Travailler ! Le but de ce rédacteur en chef est de prouver (ou tenter de le faire) qu'il est parfois possible de travailler à distance. A très longue distance même. 

Arrivé sur place depuis 4 jours maintenant, il a déjà du affronter "une attaque de plusieurs milliers de mouches de sable". "Le paradis insulaire est parfois proche de l’enfer", raconte-t-il sur son blog, qu'il alimente au quotidien. 

Gauthier Toulemonde a passé ses premières journées en compagnie d'un ami, présent pour l'aider à installer notamment ses systèmes de panneaux solaires, qui lui permettent d'alimenter son ordinateur et donc... De travailler. Il a également emporté des animaux avec lui. 

Samedi, il racontait sur son blog :
"Ciel partiellement nuageux, 35°. Gros orage une bonne partie de la nuit, assez impressionnant au point que Gecko qui dort sous mon hamac m’a réveillé plusieurs fois pour être rassuré. Sous ses airs de bête féroce, c’est un grand sensible et il n’a qu’un an.

Ce matin nous avons découvert quatre chatons au total. Les animaux sont nombreux sur l’île à commencer par ceux que nous avons amenés : Gecko le chien, les chats mais aussi un coq et une poule ! Avec un peu de chance j’aurai des œufs frais. Des tortues sont venues pondre et des varans de plus d’un mètre ont tenté de prendre les œufs. Enfin, nous avons vu deux serpents sur la plage, l’un vert, de petite taille mais assez agressif et un autre beaucoup plus grand Raphaël Domjan a fait du super boulot toute la journée en vérifiant l’installation solaire et les connections Internet".


"De mon côté après le rangement du camp, j’ai repris la rédaction d’articles. Un simple portable alimenté à l’énergie solaire, une plage déserte, voilà à quoi se résume mon nouveau bureau. La technique doit normalement bientôt fonctionner pour commencer ma semaine de télétravail lundi!"

Gauthier Toulemonde se trouve là-bas au pire moment de l'année : la saison des pluies. Son campement a été déjà été inondé à peine arrivé. "Je me rends compte que ce sont souvent les nuits qui posent problème" remarquait-il dimanche. Il a d'ailleurs prévu du matériel de rechange, au cas où ses installations techniques prendraient l'eau... Dans sa journée de travail, il doit prendre soin de ce camp qu'il a construit, et pêcher en mer pour se nourrir... 

Voyez ce reportage tourné à Lille dans le vrai bureau de Gauthier Toulemonde avant son départ :