Et maintenant, le LOSC candidat au titre ?

Le LOSC, candidat au titre de champion de Ligue 1 cette saison ? / © MAXPPP
Le LOSC, candidat au titre de champion de Ligue 1 cette saison ? / © MAXPPP

Le LOSC, 2ème à deux points du PSG, peut-il viser le titre de champion de Ligue 1 cette saison ? La question mérite d'être posée après la victoire convaincante face à Monaco ce dimanche. Mais la saison est encore très longue...

Par Emmanuel Magdelaine

26 points en 12 matchs. Depuis 2001, jamais le LOSC n'avait aussi bien démarré le championnat. Et toutes les statistiques sont positives : 4 buts encaissés seulement, 7 matchs consécutifs sans encaisser de but, 10 clean-sheets (matchs sans encaisser de but) sur 12 matchs, 4 victoires de suite... du coup, forcément, les commentaires sont élogieux, certains supporters s'emballent et les joueurs rêvent sans doute discrètement de bousculer la hiérarchie établie en début de saison (PSG-Monaco). 
Sur Twitter, entout cas, le LOSC enthousiasme comme le montre cette revue de tweets :
«On a une grosse solidarité, on est costaud et puis il y a une très bonne ambiance. Mais on sait aussi que ça peut tourner aussi à un moment donné. Il faut rester vigilant. Mais on ne se prend pas la tête. La preuve, après ce beau coup face à Monaco, il n’y avait pas d’euphorie dans le vestiaire», a déclaré, prudent et sage, Florent Balmont ce dimanche après la victoire face à Monaco...

Ce lundi, l'Equipe, quotidien de référence, ne met même pas de point d'interrogation à son édito : "Un vrai candidat au titre". Le journaliste Hervé Penot écrit notamment : "Les Nordistes passaient un vrai examen de compétences face à l'ASM et ils ont été reçus avec la mention très bien. Solides, solidaires, ils ont encore affiché un état d'esprit irréprochable, une agressivité de tous les instants. Et de talent, aussi. (...) Ce groupe revanchard croit en lui et n'a jamais abandonné l'idée de créer une immense surprise dans quelques mois."

 / © Dans l'Equipe ce lundi 4 novembre 2013.
/ © Dans l'Equipe ce lundi 4 novembre 2013.
Evidemment, cet emballement est forcément un peu excessif. Tout va très vite en football et nous écrirons peut-être un article sur les difficultés surprenantes du LOSC dans quelques semaines. Mais tout incite actuellement à l'optimisme pour cette équipe :
-un collectif hyper solidaire, à la condition physique irréprochable
-une attaque efficace juste ce qu'il faut
-un gardien talentueux et qui a la baraka
 -un calendrier allégé "grâce" à l'élimination en Coupe de la Ligue
-un entraîneur qui a su se faire apprécier de tous (supporters, joueurs, direction...) et qui est ambitieux : "Je ne suis jamais battu d'avance et je l'ai dit aux garçons. Nous ne sommes pas des faire-valoir. Même si on lutte contre plus fort, on doit faire plus d'efforts et hausser notre niveau. C'est beaucoup de travail et d'investissement. Mon Dieu, c'est le travail"
-un stade souvent bien rempli...

On voit mal ce bel édifice s'écrouler du jour au lendemain. Et les marges de progrès existent, notamment en attaque. 15 buts marqués, c'est bien, mais Roux, Rodelin, Kalou pourraient être encore plus efficace... 

Alors, oui, le LOSC peut rêver. Il faudra bien sûr gérer psychologiquement ce nouveau statut de candidat au titre, ne pas en parler mais y penser discrètement et bien négocier les temps faibles (il y en aura forcément)... Il faudra aussi compter sur une baisse de régime du PSG, solide leader, et qui semble par moments intouchable. Le LOSC se rendra au Parc des Princes le 21 décembre prochain. Mais d'ici-là, il y aura aussi 18 points à prendre avec notamment la réception de Marseille le 4 décembre. "Le championnat se gagne autant contre les gros que contre les petits. La différence c'est que contre les gros on n'a rien à perdre alors que contre les petits on a tout à perdre", avait déclaré René Girard dès vendredi.

Oui, le LOSC est candidat au titre. Mathématiquement (2ème à 2 pts du leader), sportivement (le LOSC est un club solide et cohérent), footballistiquement (le jeu proposé jusqu'à présent pourrait être digne d'un champion). Et René Girard a déjà créé la surprise il y a deux ans en coiffant le PSG sur le poteau avec Montpellier...
Ce contenu n'est plus disponible

6 points d'avance sur le 4ème, 8 sur le 5ème : un break a en tout cas été fait en tête du championnat. Si le LOSC n'est pas encore un candidat confirmé au titre de champion, il l'est désormais pleinement et complètement aux 3 premières places et encore plus à l'Europe... En attendant, le LOSC savoure : "Se mettre entre le PSG et Monaco après douze journées, on n’y pensait pas....Franchement, c’est que plaisir", conclut Rio Mavuba. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus