LOSC : Enyeama plie, et Lille rompt à Bordeaux (1-0)

Sans rancune, Vincent Enyeama n'en veut pas à Simon Kjaer qui a détourné le ballon dans le but lillois / © AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT
Sans rancune, Vincent Enyeama n'en veut pas à Simon Kjaer qui a détourné le ballon dans le but lillois / © AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT

Le gardien lillois a encaissé un but après 1061 minutes d'invincibilité ! But encaissé à la 27e minute de la rencontre face à Bordeaux, au stade Chaban Delmas. C'est le Lillois Simon Kjaer qui met fin à cette série en détournant une frappe d'Nguemo dans ses filets. Défaite du LOSC 1-0.

Par Thomas Millot

Coup du sort

Ça y est, le "mur" dont toute la France du foot parle depuis des semaines, a cédé. Vincent Enyeama ne sera pas parvenu à protéger les buts lillois plus de 1061 minutes. Ce qui est déjà énorme. Et c'est sous les yeux du détenteur du record de France d'invinciblité (1176 minutes), Gaëtan Huard, que "Jésus" a craqué.

Et pourtant, le gardien du LOSC n'y est pour rien. Il était bien sur la trajectoire de cette frappe aux 25 mètres d'Nguemo, mais Simon Kjaer l'a détournée dans ses propres filets sans qu'Enyeama ne puisse y faire grand chose (27e, 1-0).

Le comble, Kjaer, pierre angulaire de la muraille lilloise depuis le début de saison, compromet le record de celui qu'il a la tâche de protéger ! Ce que le défenseur central a fait de manière impeccable depuis le début de saison, avec Marko Basa et tout le bloc lillois.
DMCloud:134955
Fin de série pour Enyeama
images Bein Sport

Enyeama a failli rompre sa série tout seul quelques minutes auparavant (22e) lorsque Jussiê a tenté de lui subtiliser le ballon dans les pieds, mais le Bordelais est tombé, ce qui a permis au gardien lillois de s'emparer du cuir. 

Gaëtan Huard, qui conserve son record qui date de 1993, déclarait à la mi-temps sur Bein Sport (dont il est le consultant) : "C'est symbolique, c'est dans ce même but que j'ai encaissé celui qui a mis fin à ma série ! Je me suis fait chambrer toute la semaine, maintenant il faut que je paye un resto avec Francis (Gillot, entraîneur de Bordeaux ndlr) à Nguemo" !

L'ancien gardien bordelais avait également dû s'incliner sur un tir contré. En avril 1993, c'est Eric Guérit qui avait détourné un coup franc du Montpelliérain.

Fin de série de 11 matches sans défaite (en ligue 1) pour le LOSC

​Durant une première période assez équilibrée, Vincent Enyeama a tout de même dû faire parler son talent par deux fois face à l'ancien lillois Ludovic Obraniak (37e et 40e).

Côté Lillois, Rodelin, sur coup franc, a frôlé le montant du but bordelais (24e). Nolan Roux aurait lui pu obtenir un pénalty à la 34e, après avoir été bousculé dans la surface à la réception d'un ballon.

Salomon Kalou a été une nouvelle fois muet en attaque (remplacé par Origi à la 69e). Cela fait maintenant 8 matches que la "star" ivoirienne n'a pas marqué.

En seconde période, le LOSC pourtant en supériorité numérique après l'expulsion de Maxime Poundjé (54e), ne parvient pas à renverser la vapeur. Pape Souaré, d'un retourné acrobatique a failli égaliser mais Nguemo a sauvé le ballon de la tête sur sa ligne !

Le LOSC reste provisoirement second de la ligue 1, avant le match de Monaco qui peut lui passer devant ce dimanche soir (21h) en cas de victoire face à Ajaccio.


Déclarations

Francis Gillot (entraîneur du FCG Bordeaux) : "J'ai fait un pari, il faut que je l'exauce donc je vais inviter toute l'équipe à manger, je suis très content de le faire. Ça me fait plaisir de gagner Lille car c'est un sérieux client, en plus dans des conditions un peu spéciales à 10 contre 11 même si on commence à avoir l'habitude de jouer à dix. C'est un parfum particulier car un record n'a pas été battu, j'avais promis à mon ami Gaëtan (Huard) qu'on ferait tout pour le sauver".

René Girard (entraîneur du LOSC) : "On a fait un non match. Quand on ne joue pas, on ne peut pas gagner. On a perdu logiquement. (l'invincibilité).
Maintenant, ça ne pèsera plus. Je suis déçu du comportement, on n'a pas réussi à faire deux passes consécutives face à une équipe plus agressive mais pas meilleure que nous. On a manqué de lucidité, de peps. On sait que les équipes qui jouent à dix sont souvent recroquevillées.

On n'a pas mis tous les ingrédients, on n'y était pas pendant le match. C'est le football, c'est comme ça mais je n'aime pas perdre. Il faut que cela nous serve de leçon. La vie continue. Ce qui est bien, c'est que cette défaite ne nous a pas enlevé de points. C'est surtout des comportements qui m'ont dérangé, quelques joueurs m'ont dérangé. Je ne m'attendais pas à une telle apathie de la part de mes joueurs
"

Rio Mavuba (milieu et capitaine de Lille): "On s'est fait manger, l'impression de ne pas être prêt à combattre. On a manqué d'agressivité et on est tombé sur une équipe de Bordeaux qui avait très faim, très envie de gagner et elle a mordu dans le ballon. On n'a pas fait ce qui fait notre force d'habitude. On a senti qu'on était endormi et cela s'est vite ressenti sur le terrain. C'est une bonne piqûre de rappel. Si on n'est pas au taquet, pas à fond dans notre tête, on va avoir d'autres non matches comme ça.

On n'a pas les effectifs de Paris et Monaco qui peuvent se permettent de se reposer sur des individualités. Si on n'est pas présent, on le paye cash. (l'invincibilité) C'est plus côté Bordelais, ils vont pouvoir faire un resto, j'espère qu'ils vont inviter Simon (Kjaer) et Gaëtan (Huard) qui motivait bien les Bordelais. Je sais qu'il tient à ce record mais quand on est journaliste, on reste neutre (rires). Il ne faut pas occulter notre bon début de saison par cette défaite mais on ne peut pas rester sur cet état d'esprit là. Cette semaine, il va y avoir des rappels à l'ordre
"

A lire aussi

Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus