• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Après sa reprise émouvante de Formidable (Stromae), Lou, le jeune Belge handicapé, veut se lancer dans la chanson

Lou Boland. / © Luc Boland
Lou Boland. / © Luc Boland

Notre article sur Lou Boland, jeune handicapé reprenant "Formidable" de Stromae avait beaucoup ému, touché, étonné fin octobre dernier. Que devient-il ? Qui est-il ? Son père, Luc, répond à nos questions. 

Par EM

Fin octobre, nous publiions un article Stromae : Lou, jeune garçon handicapé, chante une version très émouvante de "Formidable". Vous avez été touchés, émus, épatés. Rarement une vidéo aussi positive n'aura fait autant réagir sur notre page Facebook. On y découvrait Lou Boland, jeune garçon handicapé, aveugle, atteint du syndrome de Morsier, interpréter une version très émouvante du tube du moment de Stromae "Formidable" et d'une chanson incroyable "Je m'appelle Lou" dans le cadre d'une émission de la RTBF en Belgique.

Cet enthousiasme nous a poussé à essayer d'en savoir plus sur Lou. Son père Luc Boland, qui vit à Bruxelles a accepté de répondre à nos questions. Il parle de l'engouement autour des chansons de son fils, des projets de disque, de sa maladie...

Les deux chansons de Lou "Je m'appelle Lou" et "Formidable" ont été vues des centaines de milliers de fois sur You Tube. Vous vous attendiez à un tel succès ? 
Luc Boland : Non, l'impact est vraiment considérable. Beaucoup de gens nous ont dit avoir pleuré. Quelqu'un m'a même écrit : "Je suis un dur, ça faisait 20 ans que je n'avais pas pleuré... Nous avons reçu des milliers de messages. Nous avons été vraiment débordés. Des jeunes handicapés qui disent "Ces chansons m'ont redonné l'envie de me battre". D'autres qui disent "Tu m'a sauvé la vie". Un jeune homme raconte que ça lui a donné envie de travailler auprès des personnes handicapées...La fondation Lou, a aussi reçu beaucoup de dons.

videoslou

Comment Lou réagit-il à ce succès ?

Il est très content. Même si le lendemain d'une prestation en public, il tourne très vite la page. Il ne rationalise pas les choses. Il aime vivre des émotions, être dans la création... Le reste, ça lui passe au-dessus.

Et maintenant ?

Nous avons reçu énormément de sollicitations. Mais Lou n'a que 14 ans. Nous devons le protéger. Mais vous savez, il n'envisage pas l'avenir autrement qu'avec la musique. La chanson, c'est son talent, sa compétence. Il a des capacités que peu ont. Parfois, il écoute un disque une fois. et six mois plus tard, sans qu'il ne l'ait réécouté, il le rejoue au piano, presque sans se tromper. De même, si vous lui dites, compose un morceau à la Beatles ou à la Christophe Maé, instantanément, il vous joue un morceau dans le bon style avec les bonnes harmonies... C'est incroyable !

Ce talent est lié à sa maladie ? 

Oui, le syndrôme de Morsier est une malformation congénitale (elle touche une naissance sur 15 000 environ) qui se traduit par un déréglement hormonal , une cécité liée à la compression du nerf optique et l'absence du noeud de communication entre les deux hémisphères du cerveau. Du coup, petit, le rationnel était totalement absent chez Lou. Un peu plus aujourd'hui, mais sa vie, c'est d'abord de l'émotion. 
çamapportelebonheur

Lou a-t-il des projets musicaux ?

Oui, l'idée c'est de faire un disque, de l'enregistrer en studio l'année prochaine. Lou a déjà 3/4 chansons composées en kirkaï, une langue qu'il a inventée, mélange de russe, d'anglais, de yaourt... Nous savons que c'est son rêve, sa vie de chanter. et nous savons qu'il y a une très forte demande...
Lou a quelque chose quand il chante. Récemment, à Monaco, lors d'un concert, devant Albert II, il a reçu une standing ovation de 45 secondes. Il très pro. Il sait enflammer une salle. Je reste très ému par ses prestations. C'est une belle leçon. Chacun a des compétences, des talents qu'il faut mettre en valeur. 


Beaucoup de gens ont suggéré une rencontre avec Stromae. S'est-il manifesté ?

Non. Stromae a sûrement vu la reprise de Lou. Mais, vu son agenda et son succès en ce moment, il doit être complètement débordé. Cette rencontre se fera un jour, j'en suis sûr. 

Les paroles de "Je m'appelle Lou"

Lou, je m’appelle Lou,
Voyez, je suis fait comme vous,
Si ce n’est que où que j’aille,
Je n’ai qu’mon piano, ma canne blanche et le braille.
Lou, je m’appelle Lou,
Voyez, je suis fait comme vous,
            Si ce n’est, je vous l’avoue,
            Que dans mon trou, j’traîne beaucoup.

Oui j’ai peur du malheur,
Torpeur d’un monde en fureur.
La gestion d’mes émotions,
A chaque tension, je fais le hérisson.
Je sais, la vie est relou,
Elle nous fout des coups d’bambou,
Nous entaille, dresse des murailles,
Nos rêves s’écaillent. Quelle bataille !

Je lutte contre mes tics,
Mes tocs, et toute leur clique.
Certains me disent autiste,
Mais j’y peux rien si j’aime tant la musique.
Je kiffe les harmoniques,
Les notes mélodiques,
            Quelque part j’suis un artiste,
            La zique et moi c’est magique.

             Moi, mes sens, c’est l’ouie,
L’toucher qu’on vous interdit,
Pas d’odorat, un goût réduit,
Ca m’donne quand même souvent bien du souci.
Ainsi est faite ma vie,
            Je ris, je pleure, je crie,
            Parfois, je manque de courage,
            Quand il faut tourner la page.

Papa, maman me disent
            Qu’personne fait à sa guise,
            Que l’amour rend bien plus fort,
            C’est vrai qu’la tendresse, c’est ce que j’adore,
            J ‘ai besoin de gros câlins,
            Qu’on m’aide, qu’on me tende la main.
            Que l’on rie, c’est c’que je kiffe,
Pour vivre dans le positif.
          
Lou, je m’appelle Lou,
Dites-moi, ne suis-je pas comme vous ?
A chacun, ses périls,
Pour chacun, la vie est difficile.
On a tous nos souffrances,
Nos peurs, nos espérances,
Nos fractures et nos blessures,
Et notre peur du futur.

Vous, je m’adresse à vous,
Dites-moi, est-ce donc si fou,
De se dire qu’y a toujours pire,
Qu’il faut sourire, même au dernier soupir ?
Vous, je m’adresse à vous,
Il faut nous tenir debout,
Et sans fin, se tendre la main,
Oser se faire des câlins.

Lou, je m’appelle Lou,
Voyez, je suis fait comme vous,
Si ce n’est, que où que j’aille,
Je n’ai qu’mon piano, ma canne et le braille.

Lou, je m’appelle Lou.
Lou, c’est moi, c’est vous.
Lou.

(musique : Vincent Boland – Paroles : Luc Boland - Interprétation piano et chant : Lou Boland )

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

La Braderie de Lille, la Grande Fête

Les + Lus