Cet article date de plus de 7 ans

Série "Comprendre les Roms" (3) : le difficile accès à l'eau

Dans le hameau de Ponorâta, il n'y a qu'une seule pompe à eau en état de marche. Elle alimente 400 habitants. 
© France 3 Nord-Pas de Calais
Au hameau de Ponorâta, il y a un endroit qui voit défiler en permanence hommes, femmes et enfants. C'est le point d'eau. Ici tous viennent remplir leurs sceaux, leurs bidons, leurs bouteilles, même si l'eau de la pompe ne coule pas vraiment à flots...
Parfois, vingt personnes attendent pour se servir et il faut deux heures avant d'y parvenir. Car cette pompe est la seule qui fonctionne encore, sur les quatre que compte le quartier. Les habitants du hameau n'atteignent pas le seuil quotidien d'accès à l'eau fixé à 20 litres par personne par l'Organisation Mondiale de la Santé.


Projet de construction

La mairie de Coroieni, un village voisin, envisage d'installer d'autres fontaines, fonctionnelles cette fois, avec un meilleur débit. Le projet verra le jour dans les prochains mois, soutenu par le réseau d'aide Romà, auquel participe une association nordiste. Une première étape vers l'accès à l'eau courante, pour chacun des foyers de ce hameau coupé du monde.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
roms