L'étudiant d'HEI blessé par balles à Lille ce dimanche a subi 8 heures d'opération

L'étudiant âgé de 20 ans, blessé par balles ce dimanche à Lille-Moulins, a subi de multiples opérations et son pronostic vital n'est pas engagé. L'homme qui était en garde à vue a été relâché ce lundi après-midi. 

L'étudiant d'HEI qui a été touché par 6 balles ce dimanche vers 3h à Lille-Moulins est dans un état plus grave que prévu mais son pronostic vital n'est pas engagé. Il a été opéré pendant 8 heures. Certains organes sont endommagés mais on ignore quelles séquelles il va garder.

L'enquête de flagrant délit continue. Elle est menée par la Sûreté Urbaine de Lille. Le jeune homme interpellé dimanche, une heure après les faits est sorti de garde à vue ce lundi après-midi. Il n'est pas poursuivi. Le tireur, est, lui, toujours en fuite. Une information judiciaire pourrait être ouverte dans la semaine. 

Selon La Voix du Nord, ce lundi,des enquêteurs sont revenus rue de Trévise pour récupérer une balle dans une habitation proche des faits. 


.
Les faits
Selon le parquet de Lille, une altercation entre deux groupes de jeunes a éclaté vers 2H du matin ce dimanche à proximité d'une discothèque, rue de Trévise, dans le quartier lillois de Moulins.
Un jeune a tiré sur un autre qui a été blessé aux jambes. Touché par "plusieurs impacts de balles", le jeune homme a été transporté au CHR de Lille. 

Le jeune homme, qui fêtait ses 20 ans ce 13 janvier, selon La Voix du Nord, a été touché aux jambes mais aussi au bas-ventre par plusieurs balles qui pourraient avoir été tirées par une arme automatique.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité