Cet article date de plus de 7 ans

Après Yohan Cabaye (ex-LOSC), quels joueurs peuvent encore rapporter gros aux clubs nordistes ?

En quittant Newcastle pour le PSG, Yohan Cabaye a fait les affaires de ses deux clubs formateurs, l'US Tourcoing et le LOSC, qui toucheront chacun une jolie enveloppe grâce au "mécanisme de solidarité" mis en place par la FIFA. Un bon filon pour les clubs du Nord Pas-de-Calais ? 
Après Yohan Cabaye, Eden Hazard et Raphaël Varane pourraient eux aussi rapporter gros aux clubs nordistes en cas de transfert.
Après Yohan Cabaye, Eden Hazard et Raphaël Varane pourraient eux aussi rapporter gros aux clubs nordistes en cas de transfert. © MaxPPP
Comme nous vous l'expliquions dès mardi, l'US Tourcoing et le LOSC vont tous deux toucher un pourcentage de l'indemnité que le PSG doit payer au club anglais de Newcastle ​pour le transfert de Yohan Cabaye, dont le montant est estimé entre 20 et 25 millions d'euros. Pour l'US Tourcoing, cela représentera une enveloppe de 50 000 à 62 500 euros, pour le LOSC un somme plus conséquente, entre 950 000 et 1.18 million d'euros.

Yohan Cabaye, de l'US Tourcoing de ses débuts au Paris Saint-Germain.
Yohan Cabaye, de l'US Tourcoing de ses débuts au Paris Saint-Germain. © DR / AFP

Ces versements sont liés au "mécanisme de solidarité" mis en place par la FIFA en 2001. Dans le Règlement du statut et du transfert des joueurs, l'article 21 stipule que lorsqu'"un professionnel est transféré avant l’expiration de son contrat, le ou les clubs qui ont participé à la formation et à l’éducation du joueur reçoivent une partie de l’indemnité versée à l’ancien club (contribution de solidarité)". Les clubs concernés sont ceux au sein desquels évoluait le joueur entre la saison de son 12e anniversaire et celle de son 23e anniversaire : 0.25% de l'indemnité totale est reversé par année entre le 12e et le 15e anniversaire, 0.5% entre le 16e et le 23e anniversaire. Les clubs qui ont accueilli un joueur en prêt peuvent aussi en bénéficier.

Ce mécanisme fonctionne sans limite d'âge, contrairement à l'indemnité de formation (article 20) qui n'est versée que pour les joueurs de moins de 23 ans et dont le calcul - basé sur le "coût de la formation" - est plus complexe. Celle-ci n'est valable, par ailleurs, que lors de la signature du premier contrat pro ou lorsqu'un joueur est "transféré entre des clubs appartenant à deux associations différentes" (en clair entre deux pays différents).

A ce mécanisme de solidarité, les clubs peuvent également ajouter dans un contrat de transfert une clause leur attribuant un pourcentage plus élevé à la revente. ​Le Racing Club de Lens a négocié ainsi 30% du montant du prochain transfert de David Pollet, attaquant belge formé à la Gaillette, libéré 6 mois avant la fin de son contrat en janvier 2013. Le joueur serait sur le point de partir à Anderlecht pour au moins 2 millions d'euros. Lens récupérerait ainsi 600 000 euros sur cette transaction.

Jackpot pour le LOSC lors d'un prochain transfert d'Eden Hazard ? 

Grâce au "mécanisme de solidarité", le LOSC peut espérer toucher de nouveau une jolie somme lors d'un éventuel futur transfert d'Eden Hazard​, déjà vendu 40 millions d'euros au club anglais de Chelsea à l'été 2012 . Le prodige belge a intégré le centre de formation des Dogues la saison de son 15e anniversaire et a quitté Lille à 21 ans. Par conséquent, le LOSC devrait toucher 3.25% de son futur transfert.  

Récemment, il se murmurait que le PSG était prêt à débourser 50 à 60 millions d'euros pour recruter Eden Hazard la saison prochaine. Si cela venait à se concrétiser, le LOSC empocherait alors un chèque compris entre 1.6 et 1.95 million.

Vendu 40 millions à Chelsea, Eden Hazard pourrait encore profiter au LOSC financièrement.
Vendu 40 millions à Chelsea, Eden Hazard pourrait encore profiter au LOSC financièrement. © MaxPPP

Les Dogues pourront également toucher un pourcentage sur les prochains transferts de plusieurs joueurs internationaux (ou en passe de l'être) :En 2007, lors du transfert de Franck Ribéry de l'OM au Bayern Munich (d'un montant d'environ 30 millions d'euros), LOSC avait empoché 375 000 euros. L'US Boulogne Côte d'Opale et le petit club boulonnais des Aiglons avaient eux aussi bénéficié de cette transaction, avec respectivement 450 000 et 75 000 euros dans leurs caisses.

Les pépites de la Gaillette

Le Racing Club de Lens peut espérer lui aussi toucher de belles indemnités sur les futurs transferts d'anciens pensionnaires de la Gaillette, son centre de formation :Lors du transfert de Geoffrey Kondogbia de Séville vers Monaco l'été dernier pour 20 millions d'euros, Lens aurait du toucher logiquement 600 000 euros au nom de ce "mécanisme de solidarité" ou, au minimum, une indemnité de formation, le joueur ayant moins de 23 ans. Mais pour le moment, il n'en est rien.  

Le RC Lens n'a rien touché sur le transfert de Kondogbia de Seville à Monaco.
Le RC Lens n'a rien touché sur le transfert de Kondogbia de Seville à Monaco. © MaxPPP

Monaco et Séville ont trouvé en fait une astuce juridique pour contourner cette obligation de solidarité. Le club de la Principauté n'a pas versé directement les 20 millions d'euros au FC Seville : Monaco a payé en fait la clause de libération du joueur fixée à 20 millions, mais il ne s'agit pas au sens strict d'une indemnité de transfert. En Espagne, la clause de libération est versée à la ligue de football professionnel - en charge du respect des contrats - qui la restitue ensuite au club concerné. En clair, grâce à cette clause de libération payée par Monaco, Kondogbia a pu résilier son contrat avec Séville. Or, dans le règlement FIFA, le "mécanisme de solidarité" ne fonctionne que lorsqu'"un professionnel est transféré avant l’expiration de son contrat". Lens étudie actuellement la possibilité d'un recours juridique. "Ce n'est pas pour autant qu'on est fâché avec Monaco qui nous a prêté deux joueurs cette saison", tempère-t-on du côté des Sang et Or.   

Il y a donc une faille juridique dans laquelle, heureusement, tous les clubs ne s'engouffrent pas. Certains se montrent même plus généreux que le règlement. Après le transfert de Raphaël Varane ​à l'été 2011, le Real Madrid​ a versé 0.25% de l'indemnité à l'AS Hellemmes, où avait évolué le jeune défenseur dans son enfance... bien avant son 12e anniversaire. "En février (2012 NDR), on a reçu un fax du Real Madrid nous octroyant 25 000 euros pour le transfert de Varane en Espagne (10 millions d'euros)", avait raconté Paul Petronelli, directeur sportif du club amateur nordiste, à 20 Minutes. "C’est un geste de grande classe du club espagnol car à la base Raphaël, qui a joué de 9 à 10 ans chez nous, n’entrait pas dans le cadre du mécanisme de solidarité."
Le transfert de Varane profite à Hellemmes.

Un ballon d'oxygène pour les clubs amateurs

Dans le Nord Pas-de-Calais, plusieurs clubs amateurs ont pu bénéficier ces dernières années de ce mécanisme. L'US Tourcoing a touché 93 750 euros lors du transfert de Didier Drogba de l'OM vers Chelsea​, puis environ 12 500 euros sur celui de Yohan Cabaye du LOSC vers Newcastle​, en attendant la prochaine enveloppe liée à au transfert du néo-Parisien. De quoi investir dans la formation des éducateurs et dans un mini-bus.

"Pour des clubs amateurs, ce sont de très belles sommes", reconnaît Jean-Loup Etienne, l'un des responsables des Aiglons de Boulogne-sur-Mer​, qui ont été rétribués sur le transfert de Franck Ribéry au Bayern Munich. "Nous ne sommes qu'un petit club de quartier qui vit essentiellement grâce à des subventions municipales. Le foot amateur est de plus en plus sinistré, on a du mal à trouver des sponsors. Si Franck pouvait de nouveau changer de club, ce serait magnifique (rires) !

durée de la vidéo: 01 min 40
L'US Tourcoing se félicite du transfert de Cabaye au PSG

Mais ce "mécanisme de solidarité" a aussi ses effets pervers. "Avant, le LOSC venait chercher nos joueurs à partir de 12-13 ans", a expliqué Fabien Desmet, le président de l'US Tourcoing à 20 Minutes. "Mais maintenant, c’est plutôt vers 7-8 ans...".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
losc rc lens sport football