• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Saint-Omer : une femme va épouser son compagnon décédé en 2012

© FTV
© FTV

Depuis la mort de son compagnon en 2012, un mois avant qu'elle ne l'épouse, Pascale a entrepris les démarches pour un mariage posthume. Après de nombreuses formalités, sa demande a enfin été acceptée la semaine dernière. 

Par Alain Méry

Pascale et Michaël devait se marier en juin 2012 mais un mois avant la cérémonie, Michaël a succombé à un infarctus. Depuis Pascale tente de l'épouser à titre posthume. Une démarche peu courante. Pascale et Michaël s'étaient fiancés en 2006 et avaient vécu ensemble durant 6 ans 1/2. "Malgré qu'il ne soit plus là, c'est toujours mon homme...", affirme avec émotion Pascale.
Mariage posthume à St Omer

Je continue ce qu'on avait prévu de faire...

En France ,les mariages posthumes sont relativement rares. On en compte une cinquantaine chaque année. Pour Pascale, c'était une évidence. Elle devait témoigner son amour pour Michaël au delà de la mort et respecter leur engagement. " Je continue ce qu'on avait prévu de faire... " précise-t-elle. Il lui a fallu 20 mois d'attente et 4 courriers adressés au président de la République. " J'ai écrit avec mon coeur, je sortais des paroles simples et delà ça a été accepté ".

"J'appréhende..."

Pascale a déjà acheté les alliances et dans quelques semaines, elle sera donc seule devant le maire. Une photo de Michaël l'accompagnera et l'émotion sera très forte. "Déjà, un mariage normal, il y a des larmes mais là ... j'appréhende." confie-t-elle. Après le mariage posthume, Pascale ira se recueillir sur la tombe de Michaël et pourra commencer son deuil. "Je serai sa femme, j’aurai son nom", déclare-t-elle.

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus