Tribunal de Nanterre (92) : 6 mois avec sursis pour 3 salariés de Goodyear accusés de violences contre des policiers

3 salariés de l'usine Goodyear d'Amiens ont été condamnés, ce lundi 24 mars, à six mois de prison avec sursis, pour des violences sur des policiers.
Les faits s'étaient déroulés lors d'une manifestation, il y a un an, devant le siège du groupe à Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine.

Un quatrième prévenu, élu CGT,, qui le jour du procès avait assuré qu'on l'avait "confondu avec quelqu'un d'autre", a été relaxé contre l'avis du parquet. Ce dernier avait demandé une peine de six mois d'emprisonnement avec sursis. 

Le 17 février, le parquet avait également requis six mois de prison avec sursis contre l'un d'eux, accusé d'avoir jeté un morceau de fonte sur le casque d'un CRS, et quatre et trois mois contre les deux autres.

Deux des employés ont en outre été condamnés à verser 3.950 et 1.800 euros au titre du préjudice moral à deux des policiers qui s'étaient constitués partie civile : "Nous espérons que ce jugement fera réfléchir à l'avenir des voyous qui n'hésitent pas à prendre les fonctionnaires de police en exutoire de manière délibérée et préméditée", a réagi à l'issue du jugement Christophe Crepin, responsable de la communication du syndicat Unsa police.L

Rappel des faits : le 7 mars 2013, 400 personnes s'étaient rassemblées devant le siège du groupe à Rueil-Malmaison à l'occasion d'un comité central d'entreprise consacré à la fermeture, début 2014, du site d'Amiens-Nord où travaillaient 1.173 salariés.
Selon les dépositions des forces de l'ordre, une pluie de projectiles s'était alors abattue pendant trois heures sur eux. Dix-neuf policiers avaient été blessés, dont deux sérieusement.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité