Cet article date de plus de 7 ans

La mobilisation des Goodyear Amiens Nord à Rueil-Malmaison dégénère

Des incidents ont éclaté, ce jeudi 7 mars, en fin de matinée devant le siège de Goodyear à Rueil-Malmaison entre les CRS et les centaines de salariés du site picard, venus soutenir leurs syndicats pour un nouveau CCE.
La direction de Goodyear condamne ces actes de violences.
Selon les forces de l'ordre, une soixantaine de grenades aurait été utilisée par les CRS présents sur place.

Un lieutenant de la 5ème compagnie de CRS aurait été hospitalisé après reçu un projectile en fonte et 2 manifestants auraient été placés en garde à vue.

Dès l'arrivée des cars partis d'Amiens tôt ce jeudi matin, l'ambiance aux abords du siège francilien de Goodyear été tendue : les Goodyear Amiens Nord avaient lancé des pneus sur les CRS et en avaient brûlé d'autres.




De son côté, la direction de Goodyear Dunlop France condamne fermement les actes de violence qui se sont déroulés dans la matinée. 

Henry Dumortier, Directeur Général de Goodyear Dunlop Tires France déclare dans un communiqué de presse : « Nous tenons à souligner que seul le dialogue social permettra des discussions constructives et la création des meilleures conditions pour trouver des solutions adaptées pour les salariés d’Amiens Nord. Il est donc tout à fait inadmissible d’assister à ce genre de débordements et de devoir déplorer des blessés. C’est d’autant plus regrettable que le CCE d’aujourd’hui avait pour objet principal la présentation du rapport du cabinet d’expertise-comptable mandaté par les représentants eux-mêmes”.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
goodyear social