Affaire Goodyear : des perquisitions en cours sur trois sites européens du géant du pneumatique

Des perquisitions sont en cours ce mardi 14 mai sur trois sites européens de l'entreprise Goodyear, a indiqué le procureur de la république de Besançon, Étienne Manteaux. L'affaire du nom du géant américain du pneumatique avait éclaté après de multiples accidents de poids lourds suite à des éclatements de pneus. Une habitante du Doubs avait notamment enclenché des démarches judiciaires après la mort de son mari.

Des perquisitions sont en cours depuis ce mardi 14 mai, sur trois sites européens du géant américain du pneumatique Goodyear.

Une enquête avait été ouverte pour "homicides involontaires"  après des éclatements de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels. Une habitante de Geney, dans le Doubs, avait entamé des démarches judiciaires après le décès de son mari, chauffeur routier, suite à l'éclatement d'un pneu sur son véhicule de travail. 

À lire aussi : VIDEO. Doubs : Après la mort de son mari, le combat de Sophie Rollet contre le constructeur de pneus Goodyear

"Des perquisitions concomitantes, avant tout informatiques, sont menées depuis mardi matin chez Goodyear en France, au Luxembourg et au siège européen de l'entreprise à Bruxelles, en Belgique" a indiqué à l'AFP le procureur de la république de Besançon, Étienne Manteaux. Il précise que ces dernières ont lieu dans le cadre d'une "demande d'entraide pénale internationale émise par le juge d'instruction de Besançon".