• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

René Girard (LOSC) : “Finir quatrième ne serait pas un échec, mais une déception”

René Girard, entraîneur du LOSC / © MaxPPP
René Girard, entraîneur du LOSC / © MaxPPP

René Girard, l'entraîneur du LOSC, qui doit gagner samedi à Lorient lors de la 38e et dernière journée de L1 pour s'assurer de la troisième place, synonyme de Ligue des Champions, a estimé jeudi que "finir quatrième ne serait pas un échec" mais a reconnu que "ce serait une déception".

Par AFP

Pour conserver votre troisième place, vous êtes quasiment condamné à gagner à Lorient samedi ?
"Oui on est au pied du mur, mais ce n'est pas la fin du monde non plus. Si on est troisième, il faut faire deux matches de qualification pour atteindre les poules de la Ligue des Champions, il ne faut pas confondre avec la qualification directe. Tout n'est pas perdu pour autant et on sait ce qu'il faut faire pour finir dans une position qu'on a occupée depuis octobre. On va tout faire pour la décrocher. On n'a pas le choix, on sait qu'il faudra gagner. On ne pourra pas lever le pied."

Terminer quatrième serait un échec ? Ou finalement c'est ce que vous préfèreriez compte tenu de la situation financière du club ?
"Non je ne préfère pas terminer quatrième, ça c'est votre impression de journaliste. On ne s'est pas cassé le c.. pendant 10 mois pour vouloir finir quatrième. Ce n'est pas mon genre d'aller à Lorient pour prendre l'air sur du synthétique ! Finir quatrième ne serait pas un échec car on n'était pas programmé pour être là, contrairement à Saint-Etienne. Mais forcément ce serait une déception car on est troisième depuis octobre. Mais je préfère être à ma place qu'à celle de Sochaux ou Evian."

Le match à Lorient, où le Losc a de mauvais souvenirs, sera compliqué même si votre adversaire n'a plus rien à jouer. Ne craignez-vous pas que les joueurs sélectionnés pour le Mondial lèvent le pied ?
"Les joueurs de Lorient sont des pros. Et ils peuvent vouloir faire plaisir à Christian (Gourcuff) qui va partir en fin de saison. Mais on ne rentre pas dans
ces considérations. On ne s'attend pas à ce qu'il nous fasse de cadeau. Oui, Lille a laissé échapper la Ligue des Champions à Lorient en 2011. Dans le football il y a beaucoup de superstitions mais je ne suis pas quelqu'un qui fonctionne comme ça. C'est arrivé il y a quatre ans, mais ça ne veut rien dire. On ne se prend pas la tête avec ça et cela n'a pas du tout été évoqué par les anciens. J'ai félicité les joueurs sélectionnés, ils ont bataillé pour l'être. Mais le club est important aussi. Ils savent qu'on doit gagner à Lorient. Il faut tout donner pour le groupe et je n'ai aucun doute là-dessus. J'ai confiance en eux".

A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus