Cet article date de plus de 6 ans

Main Square Festival 2014 : 6 groupes nordistes en finale du tremplin pour 3 places sur l'affiche

Six formations nordistes - Tim Fromont Placenti, Mister Alv & Sweet Soul, Anorexic Sumotori, l'hapax, Pink Falda et Desert Pocket Mouse - disputeront ce samedi à Arras la finale du tremplin régional du Main Square. Seuls trois lauréats seront invités sur scène lors du festival, du 3 au 6 juillet.  
Six groupes pour trois tickets.
Six groupes pour trois tickets. © DR
Le moment de vérité approche pour les six finalistes du tremplin régional du Main Square. Samedi soir, à partir de 20 heures, chacun se produira sur scène devant le public du Pharos d'Arras (entrée gratuite). Leur challenge : convaincre un jury de professionnels de les sélectionner pour figurer sur l'affiche de l'édition 2014 du festival arrageois, aux côtés des Stromae, M, Iron Maiden, Franz Ferdinand, Bertrand Cantat et autres David Guetta. Une opportunité en or pour ces groupes encore amateurs, en quête de notoriété. Mais trois d'entre eux seulement seront retenus. Chaque lauréat aura l'honneur d'ouvrir une journée du festival sur la Greenroom, la scène secondaire du Main Square, le vendredi 4, le samedi 5 et le dimanche 6 juillet.

Au départ, ils étaient 24 pré-sélectionnés. Voici donc les six "survivants" qui ont franchi avec succès jusqu'ici toutes les étapes. Vous allez le voir - et surtout l'entendre - ils ont tous beaucoup de talent. Vous pouvez désigner votre préféré en bas de l'article.


Anorexic Sumotori

Ce groupe de rock a été formé en 2010 par trois copains qui se sont rencontrés au lycée Notre-Dame de Maubeuge Antoine Demailly (chanteur), Sébastien Demilly (guitariste) et Vincent Poissonnier (batteur). Ils ont été depuis rejoints par un quatrième larron, Fabien Ménart​, guitariste, claviériste et spécialiste du thérémine, l'un des plus anciens instruments électroniques. Leur nom, Anorexic Sumotori, symbolise, selon eux, leur style musical, à la fois minimaliste et puissant, inspiré par Nirvana et Queens of the Stone Age. L'an dernier, le groupe - qui a sorti un EP, Poorsheep, en 2012 -  avait déjà atteint la finale du tremplin du Main Square mais n'avait pas été retenu parmi les trois lauréats. Cette année, ils espèrent bien prendre leur revanche. "On est plus détendu cette fois", nous a assuré Sébastien, le guitariste.

Anorexic Sumoto Charlotte

Desert Pocket Mouse

"Desert Pocket Mouse est né dans le sang. En 1462, une bataille a opposé deux empires : les Sirboskaya qui regnaient sur l'empire serbocroatopéruvien et les Odrobinskouyev, empereurs de la grande Skierniwice en Pologne...". Ainsi se présentent sur leur "biographie officielle" les Desert Pocket Mouse, qui tiennent leur nom - qui "sonne bien" - d'un petit rongeur américain. Ce groupe a été formé il y a deux ans par deux frères lensois de 21 ans, Stéphane et Maxime, qui ont migré à Paris pour leurs études. L'un joue de la guitare, l'autre de la batterie. Leur duo évoque The Black Keys et les White Stripes, deux de leurs principales références avec Led Zeppelin, The Beatles et Dr Dre ("pour les textes"). "On fait une sorte de garage blues rock si tant est que cette définition ait un sens", nous a expliqué Stéphane. Pour l'instant, Desert Pocket Mouse n'a sorti qu'une dizaine de titres disponibles sur BandCamp, mais le groupe s'est forgé une solide expérience sur scène, ce qui lui permet d'aborder sans trop de stress cette finale du tremplin.    
##fr3r_https_disabled##

Tim Fromont Placenti

Tim Fromont Placenti est un chanteur, musicien, auteur, compositeur qui a grandi à Villeneuve-d'Ascq. Il est membre du groupe rock lillois Averse, mais tourne aussi en solo, accompagné sur scène par quatre amis, François Haverland (guitare, chant, clavier), Nîm (basse, chant), Rémi Mencucci (batterie, chant) et  Rémi Vanvelcenaher (violoncelle). Ses influences viennent plutôt du folk et du rock "indé" américain, voire de la pop anglaise : Tim Buckley, Sufjan Stevens, Bon Iver mais aussi les Beatles, John Frusciante (ex-guitariste des Red Hot Chili Peppers) et les Smashing Pumpkins. "J'aime les artistes qui ne sont pas enfermés dans un genre", nous a-t-il confié. Il a déjà sorti un album Original Sadtrack (From The Cinnamon Screen) (2013) et un EP How Long Has It Been Today? (2012). Lors des auditions, Tim Fromont Placenti a été repêché en demi-finale par le directeur du Main Square Festival, Armel Campagna, qui semble donc apprécier sa musique. Un bon signe ?       
TFP video

l'hapax

Inspiré à la fois par Vangelis, le jazz, Radiohead et le rock belge des années 90 (dEUS, Sharko, Venus), ce trio lillo-armentiérois semi-acoustique s'est créé en 2011, avec Sven au chant et à la guitare, Tristan Bacro aux claviers et Timothée Couteau ​au violoncelle. Dans le dictionnaire, l'hapax désigne un phénomène singulier et le groupe cultive volontiers sa différence, qualifiant sa musique de "rock de chambre". Pour son premier EP, Circles (2011), il s'était fixé une méthode de travail originale : un morceau devait naître à l'issue de chaque journée de répétition. Un second opus auto-produit, Cuttlebone​, est sorti en 2013. C'est la deuxième fois que l'hapax participe au tremplin régional du Main Square. L'an dernier, l'aventure s'était arrêtée au stade des demi-finales.

lhapax video


Mister Alv & Sweet Soul

Alvin Kajé, originaire de Feignies, a déjà participé au Main Square l'année dernière : il avait remporté l'une des trois places du tremplin avec son autre groupe, Feini-X-Crew, un combo hip-hop qu'il a formé avec son frère aîné, Stéphane. Avec Mister Alv & Sweet Soul, son projet parallèle, il évolue dans un tout autre registre : une soul music inspirée par Otis Redding, Marvin Gaye et Sam Cooke. Quatre autres musiciens l'accompagnent sur scène : "Viko" Morlet (batterie), François Hannecart (basse), Matthieu Chiarello (guitare) et Amédée Flament (basse). Le groupe est produit et soutenu par Secteur 7, une structure maubeugeoise d'accompagnement artistique. Un premier EP, Gimme back my Soul​, est déjà sorti. Un second, I Am Sweet Soul, sera disponible en téléchargement le mois prochain.
Mr Alv Sweet Soul Clip


Pink Falda

Ce groupe rock vient de Saint-Pol-sur-Ternoise, dans le sud du Pas-de-Calais. Pink Falda ("jupe rose" en anglo-espagnol) revendique ses racines campagnardes : leur premier EP, sorti en 2010, s'intitule Pink Falda & Cows et la couverture montre des vaches broutant tranquillement dans un pré ("à Magnicourt-en Comte" nous a-t-on précisé). Le groupe s'est formé il y a 10 ans autour de quatre copains du lycée Albert Châtelet de Saint-Pol : Alexis Fachaux (basse, chant), Romain Dézèque (chant), Pierre Dézèque (percussions, choeurs) et David Silvestre (ex-batteur), remplacé aujourd'hui par Pierre Vion. Les guitaristes Maxime Thellier et Benoît Lecocq les ont ensuite rejoints. Pink Falda définit son style comme de la "britpop américaine"​. "De la britpop en plus couillue", nous a décrypté Pierre, le batteur. L'an dernier, ils étaient au Main Square, dans le public, pour applaudir The Hives, une de leurs principales influences avec The Strokes, The Libertines et The Beatles. Leur premier album, We enjoy every day, est sorti l'an dernier. Pour cette finale, Pink Falda mise sur sa capacité à faire le "show" en public.   
Pink Falda Johnny Nuke

##fr3r_https_disabled##

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
main square festival musique festival