• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Rana Plaza : enquête ouverte sur Auchan pour publicité trompeuse

© MaxPPP
© MaxPPP

Une enquête préliminaire a été ouverte après le dépôt d'une plainte contre le groupe Auchan, accusé par trois associations de tromper les clients sur les conditions de fabrication de ses produits à l'étranger, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Lille.

Par AFP

La plainte, une première en Europe, a été déposée le 24 avril par les associations Sherpa, Peuples solidaires et Collectif Ethique sur l'étiquette, un an après l'effondrement au Bangladesh de l'immeuble Rana Plaza qui avait tué 1.138 ouvriers textiles et blessé plus de 2.000 autres.

Cette catastrophe avait mis en lumière les conditions de sécurité déplorables dans les ateliers, ainsi que les salaires et les conditions de travail misérables
des employés.

"Ils ont déposé plainte contre le groupe Auchan dans le contexte de l'effondrement du Rana Plaza au Bangladesh. C'est une plainte pour publicité trompeuse", a indiqué le parquet de Lille.

"Cette enquête devrait établir que les engagements éthiques de l'enseigne (Auchan) constituent une pratique commerciale trompeuse de nature à induire les consommateurs français en erreur sur les conditions sociales de fabrication des produits qu'elle commercialise", ont écrit les trois associations dans un communiqué commun.

La direction de Auchan a déclaré ne pas être informée de l'ouverture d'une enquête préliminaire. "Si cette enquête préliminaire est confirmée, procédure classique suite à un dépôt de plainte, qui ne présage en rien sur les suites de cette affaire, nous sommes à la disposition des personnes habilitées pour collaborer, apporter des éléments nécessaires et établir notre bonne foi", a indiqué la direction du groupe.

Auchan avait rappelé lors de l'annonce de la plainte avoir pris "plusieurs mesures en réponse à la situation de la filière au Bangladesh" après la catastrophe du Rana Plaza, dont la signature du "Fire and Safety Agreement", un accord qui regroupe 158 entreprises internationales et qui vise à améliorer la sécurité des bâtiments dans la filière textile au Bangladesh.

A lire aussi

Sur le même sujet

Présentation de Marvin Martin, ex Bleu et nouvelle recrue du FC Chambly

Les + Lus