Cet article date de plus de 7 ans

Réforme territoriale : fusion Nord Pas-de-Calais-Picardie, ça se précise...

Le président François Hollande devrait donner mardi les grandes lignes de sa réforme territoriale et dévoiler la nouvelle carte des régions. 12 au lieu de 22 avec une grande région Nord Pas-de-Calais Picardie ? 
12 régions au lieu des 22 actuelles. C'est le projet que François Hollande aurait arrêté ce week-end avec le Premier ministre Manuel Valls, après une réunion de­ministres à Matignon, selon le JDD. Il devrait être présenté ce mardi via une interview dans la presse régionale.

Dans ce projet, comme déjà évoqué de nombreuses fois, le Nord Pas-de-Calais fusionnerait avec la Picardie. Deux grands blocs ensemble. C'est d'ailleurs l'esprit de cette réforme qui veut d'abord fusionner des régions pour en faire des ensembles plus importants. Seuls trois régions échapperaient à une fusion : Paca et l'Ile-de-France (en raison de la densité de leur population), ainsi que la Corse.

Fusion Nord Pas-de-Calais/Picardie : nombreuses réticences

Ce projet de fusion suscite depuis plusieurs mois de nombreuses réticences. En avril, un sondage indiquait que 45% des Nordistes et 61% des Picards étaient défavorables à une fusion Nord Pas-de-Calais / Picardie. Et le président du Conseil régional de Picardie s'était dit opposé à un démantèlement de la Picardie, "pôle d'équilibre", selon lui, entre Lille et Paris. Daniel Percheron, président du conseil régional Nord Pas-de-Calais n'y est pas non plus favorable. 

Des départements pourraient changer de région

Les arbitrages ne sont pas définitifs. Et le JDD précise que l'opération se déroulerait en deux temps : une fusion "bloc par bloc" des régions, puis dans un second temps, une possibilité pour certains départements de changer de régions, "si possible volontairement". La possibilité de voir l'Oise rattachée à l'Ile de France ou l'Aisne à la Champagne-Ardenne comme évoquée dans certains projets n'est donc pas complètement exclu. 

Le gourvernement présente cette réforme territoriale comme le grand acte administratif du quinquennat, destiné à moderniser le pays et dégager des économies. Le Conseil des ministres devrait examiner le projet de loi le 18 juin. Il concernera la nouvelle carte et la date des élections, peut-être repoussées au printemps 2016. Ce texte pourrait être débattu au Sénat avant les vacances d'été.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réforme territoriale région hauts-de-france