RC Lens : Martel parti à Bakou boucler le dossier pour la DNCG

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Nord Pas-de-Calais web
Signature d'une convention en sept 2013 entre le RC Lens et le FC Bakou. Gervais Martel et Hafiz Mammadov.
Signature d'une convention en sept 2013 entre le RC Lens et le FC Bakou. Gervais Martel et Hafiz Mammadov. © MaxPPP

Le président Gervais Martel a été reçu comme convenu par la DNCG mercredi 18 juin. Il a ensuite pris l'avion pour l'Azerbaïdjan pour récupérer deux documents officiels auprès de l'actionnaire majoritaire Hafiz Mammadov qui devront être présentés à la DNCG pour le 25 juin.

La DNCG va-t-elle valider le dossier financier du RC Lens pour la saison prochaine ? Pour le savoir, il faudra encore attendre un peu. Le gendarme financier du foot français a visiblement besoin de documents complémentaires pour donner son aval et autoriser, par exemple, le club à recruter. 

Le site du RC Lens précise que "les membres de la DNCG ont accepté les éléments budgétaires déposés par le président lensois. Des documents permettant de valider définitivement le projet restent à fournir. Dès ce jeudi 19 juin matin, Gervais Martel a pris la direction de Bakou (Azerbaïdjan) afin de récupérer auprès de l’actionnaire majoritaire, Hafiz Mammadov, les derniers éléments qui seront donc transmis à la DNCG courant de la semaine prochaine."

Selon le journal l'Equipe, "mercredi 25 juin, si elle a en sa possession ces deux documents, la DNCG devrait autoriser le club lensois à évoluer en L1 avec une masse salariale doublée (13 M€) et un budget oscillant entre 40 et 45 M€. Le club artésien aurait une manne d'environ 10 M€ pour compléter son effectif."

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.