Grande-Synthe : 120 emplois menacés chez Europipe

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Nord Pas-de-Calais-web
160 emplois menacés chez Europipe Grande-Synthe.
160 emplois menacés chez Europipe Grande-Synthe. © France 3

La société Europipe est proche de la fin à Grande-Synthe. 160 emplois directs et 1000 indirects sont menacés. 

Lors d'un CE extraordinaire, la direction d'Europipe Grande-Synthe a remis aux représentants du personnel le « Livre 2 », document qui constitue la première étape de la fermeture d’une entreprise pour raisons économiques. Cent soixante emplois sont directement menacés au sein de cette usine spécialisée dans la fabrication de tubes pour le marché de l’énergie.

Un nouveau comité d'entreprise est prévu le 10 octobre prochain. L'administrateur des salariés d'Europipe est inquiet. Il l'a dit au micro de Fabien Garreau et Frédéric Giltay.
durée de la vidéo: 00 min 21
Bruno Carton Administrateur des salariés d'Europipe

Dès l'annonce de la mauvaise nouvelle, des salariés ont décidé de brûler des pneus devant l’entrée du site et d’aller planter des croix au niveau du rond-point situé près d'ArcelorMittal.

durée de la vidéo: 00 min 23
Europipe : 160 emplois menacés

Selon les salariés, en tout plus de mille emplois sont indirectement menacés dans les 34 sociétés sous-traitantes et clientes d'Europipe. "Si on regarde toute la filière, c'est-à-dire la tôlerie, les transports, le port, ça représente 1.200 emplois. Nous craignons qu'il y ait des suites, notamment chez nos sous-traitants", a estimé auprès d'une correspondante de l'AFP Bruno Carton, administrateur salarié CFDT.

Europipe est détenu par deux actionnaires à parts égales, les Allemands Dillinger et Salzgitter, et compte deux usines en Europe. L'autre site se trouve dans la Ruhr, à l'ouest de Dortmund en Allemagne.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.