• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

L'Amiral Louis Hippolyte Violette inventeur du périscope

Louis Hyppolyte Violette est né le 1er mai 1869 à Besançon dans Doubs. Il entre à l’Ecole navale en 1886. En juillet 1914, le président Poincaré va rencontrer le tsar Nicolas II à St Petersbourg et le capitaine de frégate Violette est nommé chef d’état major de l’escorte présidentielle. 

Par Halima Najibi

L'amiral Louis Hippolyte Violette n'est pas particulièrement connu, même en Bourgogne, où pourtant il a longtemps vécu : à Longeault (près de Genlis). A la veille de la guerre en 1914, il a accompagné le Président de la République , Raymond Poincaré, à Saint-Petersbourg, pour rencontrer le Tsar. Il s'agissait de tenter d'éviter l'éclatement du conflit. Mais ce que l'on retient surtout de l'amiral Violettte, c'est sa passion pour les instruments d'optique, et l'invention qu'il a mise au point  quelques années avant la guerre. Il s'agit du périscope.  

 / ©
/ ©

Son invention a permis une nouvelle guerre, la guerre sous-marine. Le périscope sera utilité dans les tranchées durant la Grande Guerre. 

Louis Hippolyte Violette inventeur du périscope


Au cours de l’expédition des Dardanelles, Violette est sous-chef d’état major sur le cuirassé Paris, puis chargé de mission, le 15 avril 1915, pour le ravitaillement du Monténégro.
En 1916, il est promu capitaine de vaisseau et nommé chef de division des patrouilles de la Méditerranée orientale. Le 6 décembre 1917 il est nommé adjoint au directeur général de la guerre sous-marine l’amiral Salaün. Après la guerre, en janvier 1919 il devient le plus jeune contre-amiral de France.

 

Sur le même sujet

Le filmeur à la chasse

Les + Lus