Douvrin : la mère de Thomas le “clown” témoigne

Chritelle Van Becelaert, mère de Thomas, le faux "clown". / © France 3
Chritelle Van Becelaert, mère de Thomas, le faux "clown". / © France 3

La mère du jeune homme de 19 ans qui s'est déguisé en clown pour faire peur à des enfants et des ados à Douvrin vendredi soir ne veut pas que son fils paye pour tous les autres. 

Par Emmanuel Magdelaine

Thomas va-t-il payer les frais d'un phénomène apparu la semaine dernière dans le Nord Pas-de-Calais ? C'est ce que craint sa mère. Son fils de 19 ans a été interpellé ce vendredi soir à Douvrin, placé en garde à vue et incarcéré. Il est jugé en comparution immédiate ce lundi après-midi à Béthune.

Christelle Van Becelaert a livré sa version des faits : "Mon fils s'est déguisé en clown pour faire un blague à ses copains. En fait, il est sorti de chez moi, sans arme, sans rien. Il a récupéré un bâton dans le parc où il y avait tous les jeunes. Il leur a fait peur certes. Mais il n'avait pas d'arme, rien. Le friteur est arrivé devant chez moi avec une arme. Donc mon fils a paniqué, est rentré chez moi. Moi, j'avais un pisolet lacrymogène chez moi. Mon fils a sorti le pistolet de peur. Mais il n' y avait aucune préméditation de vouloir faire du mal." Elle l'assure, c'était la première fois que son fils se déguisait ainsi en clown : "Y'a des chaînes de télé qui disent qu'il a été aux écoles. C'est entièrement faux. il est arrivé dans le parc.

Actuellement en CAP de boucherie, Thomas, jusqu'ici connu de la justice pour des délits mineurs, doit être embauché prochainement. Sa mère, en pleurs ce lundi matin, craint que son fils, qui ne s'est déguisé qu'une fois en clown, paye pour tous les autres plaisantins, réels ou non, dont on a beaucoup parlé dans le Nord Pas-de-Calais : "Moi, j'ai peur qu'il prenne pour tout ce qui se passe avec cette histoire de clowns. "
La mère du "clown" témoigne

Le gérant de la friterie livre aussi sa version des faits

"Je voulais le secouer, lui faire comprendre qu’il ne fallait pas faire ça à des gamins !", raconte Willy Duchatelet, le patron de la friterie qui a poursuivi et dénoncé Thomas déguisé en clown qui faisait peur à des enfants ou ados à Douvrin, ce vendredi soir. Sur i-télé, il dit avoir "réagi au quart de tour" quand des jeunes lui ont dit avoir vu un clown dans le parc. 

Dans La Voix du Nord, il reconnaît l'avoir poursuivi jusque chez lui et avoir sorti un pistolet d'alarme : « Il a reculé et pointé une arme vers nous. Il y avait des gamins… Je me suis dit : faut le calmer. » Il a ensuite sorti son arme.  
video willy

Le procureur de Béthune n'a pas poursuivi pour violence estimant qu'il était en "état de légitime défense". Willy Duchatelet écopera quand même d'une amende pour port d’arme prohibé. Son arme sera détruite.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus