Cet article date de plus de 6 ans

Grève au port de Calais : trafic des ferries fortement perturbé

Le trafic des ferries était "fortement perturbé" vendredi au port de Calais (Pas-de-Calais), touché par une grève des personnels du port, qui craignent des suppressions de postes.
"Le trafic est fortement perturbé mais pas interrompu. Le trafic continue", a indiqué la direction du port de Calais, selon laquelle "un poste d'embarquement sur les quatre" habituellement en service, fonctionnait vendredi matin.

Ce poste, "tenu par du personnel non-gréviste et d'encadrement", permettait d'assurer un "service minimum", selon la direction, qui craignait toutefois de "gros retards". Les personnels redoutent quelque 70 suppressions de postes dans le cadre du projet d'extension et de modernisation "Port Calais 2015" et réclament à l'inverse des créations de postes.

Géré principalement par la Chambre de commerce et d'industrie (CCI), mais propriété de la Région Nord/Pas de Calais, le port emploie quelque 650 personnes. "La grève est suivie à 100% par les lamaneurs (chargés d'amarrer les bateaux et d'installer les passerelles ndlr), les agents de sûreté, les agents de circulation et les agents de maintenance, sauf l'encadrement", a indiqué à l'AFP Jean-Philippe Colle, délégué syndical FO au port de Calais.
durée de la vidéo: 00 min 38
Grève au port de Calais

Calais 2015 fait peur

"Il faut que la région et la CCI prennent leurs responsabilités afin d'établir un plan de développement de l'emploi par rapport au développement de "Port Calais 2015", a déclaré M. Colle, qui a laissé planer la menace d'une reconduction du mouvement de grève si les revendications des salariés n'étaient pas satisfaites.

"Cela décale les rotations, mais le service n'est pas interrompu", a confirmé Karine Warnault, la responsable des communications de P&O France, l'une des trois compagnies de ferries qui assure 24H sur 24 la desserte Calais-Douvres. Si la grève en cours s'arrêtait, comme prévu, vendredi soir, "le service devrait revenir à la normale à partir du quart de nuit, à 21H45", a-t-elle estimé, soulignant que le trafic de camions était généralement plus intense du mardi au jeudi que le vendredi.

Une délégation de grévistes tenait une réunion vendredi matin avec le vice-président de la Région Nord/Pas de Calais chargé des ports, Wulfran Despicht, a indiqué une source du Conseil régional.
durée de la vidéo: 00 min 52
Manif devant le Conseil régional
La situation sur la rocade d'embarquement des camions, régulièrement prise d'assaut par les migrants souhaitant passer en Grande-Bretagne, était revenue à la normale en milieu de matinée, après des bouchons dans les premières heures, selon le port de Calais, qui a assuré que "l'ensemble des poids lourds" avaient été "sécurisés dans des zones internes au port. Un correspondant de l'AFP a constaté que, sur ce point, la situation s'était calmée par rapport à un début de matinée plus agité.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social transmanche international