Coupe Davis : Tsonga critique le public du Stade Pierre Mauroy

Publié le Mis à jour le
Écrit par EM

Le N°1 français Tsonga s'est montré un peu déçu par les encouragements trop timorés du Stade Pierre Mauroy.

Jo-Wilfried Tsonga, battu en 4 sets lors du premier match de la finale de la Coupe Davis France-Suisse s'est montré critique avec le public du Stade Pierre Mauroy en conférence de presse, lui reprochant notamment d'être peu présent : "C'est un peu compliqué. C'est ce à quoi on s'attendait. Sur la présentation des équipes, ils applaudissent plus Stan et Roger que nous. On entend pratiquement plus les Suisses que les Français dans le stade. Je me suis fait siffler dans mon propre pays sur un litige, pas par les Français mais pas les Suisses, c'est un peu énervant (sourire). C'est à nous d'aller chercher les Français, par la qualité notre jeu. Je n'ai pas réussi à le faire aujourd'hui."



Un journaliste sportif, présent lors de cette conférence a décrypté sur Twitter cette petite phrase. 





Jo-Wilfried Tsonga qui a semblé stressé et inhibé au cours de son match face à Wavrinka a rarement harangué le public. On s'attendait à ce qu'il joue plus avec lui. Le public était-il aussi stressé ou encore un peu froid ? A-t-il été déçu par le jeu de Tsonga ? 



A cette critique, Stan Wavrinka a tout de même répondu d'une petite phrase : "Le public français n'aurait pas pu faire grand chose pour Tsonga. J'étais le meilleur sur le terrain."



Record battu

Le public du stade Pierre Mauroy semble évidemment plus chaud pour accompagner l'énorme match de Gaël Monfils face à Federer. Un public qui est en tout cas nombreux : le record de spectateurs pour un match de Coupe Davis a été battu, 27.432 personnes ayant assisté à la finale ce vendredi entre la France et la Suisse vendredi à Villeneuve d'Ascq, selon le chiffre officiel communiqué par la Fédération française de tennis (FFT).



Le précédent record datait de 2004, lors de la finale entre l'Espagne et les Etats-Unis à Séville. A cette occasion, 27.200 spectateurs avaient été enregistrés en une journée.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité