Cet article date de plus de 6 ans

Le projet Calais Port 2015 sera finalement voté le 19 décembre

Une manifestation devant l’hôtel consulaire ainsi qu’un mouvement de grève étaient prévus ce lundi par les syndicalistes en réaction à la décision de la région de reporter le projet d’agrandissement Calais Port 2015. Le projet sera finalement voté le 19 décembre.
Le vote du projet Calais Port 2015 d'agrandissement des ports de Calais et Boulogne a été une nouvelle fois reporté.
Le vote du projet Calais Port 2015 d'agrandissement des ports de Calais et Boulogne a été une nouvelle fois reporté. © MAXPPP
Les syndicats des travailleurs du port de Calais avaient prévu de ce faire entendre leur voix ce matin alors que se tenait la séance du Conseil portuaire. Ils manifestaient leur colère après que la région a reporté le vote du projet d’agrandissement du port de Calais la semaine dernière. Leurs actions leur ont permis d'obtenir gain de cause. Le projet sera finalement voté le 19 décembre.
durée de la vidéo: 00 min 26
Manifestation CGT au port de Calais

Ce vote doit confier la gestion des ports de Boulogne et Calais à la CCICO (chambre de commerce et d’industrie de la Côte d’Opale) et valider définitivement le projet de Calais Port 2015.

Les raisons du report de la semaine dernière seraient financières. Le projet nécessite les contributions de l’Etat et de l’Europe mais celles-ci ne pourraient être obtenues avant le printemps. De son côté, la CCICO craint que le investisseurs privés s’impatientent. Eux se disent prêts depuis longtemps.

La maire de Calais, Natacha Bouchart, s'est impliquée dans l'affaire et a écrit une lettre ouvert au président de la région, Daniel Percheron. Elle proposait même aujourd'hui que Calais passe en force face à la région. 


Bertrand Péricaud, conseiller régional communiste, et Yann Capet, député socialiste calaisien, ont tous deux également pris position contre la décision de la région.


La CGT avait appelé toute la population calaisienne à manifester en faveur de Calais Port 2015 lundi. Un mouvement de grève était également prévu de 8 à 20 heures. Une opération escargot a été mise en place à la mi-journée sur l'A16 entre Calais et Boulogne-sur-Mer, où devait se tenir un conseil portuaire l’après-midi. A A4h, "on dénombrait près de cinq kilomètres de ralentissement de trafic", notait La Voix du Nord en fin d'après-midi.

Daniel Percheron s'est exprimé face aux manifestations, avançant que le projet Calais 2015 avait "3 chances sur 4" de voir le jour. Il a justifié le report du vote en arguant que l'Etat n'avait pas encore rendue sa décision.  
durée de la vidéo: 00 min 39
Réaction de Daniel Percheron port de Calais
A l'issue du Conseil portuaire, le président de la région a annoncé que le vote serait organisé le 19 décembre. "A partir du moment où l'Etat confirme à travers l'intervention structurée de M. Le préfet qu'il sera largement à nos côtés, à partir du moment où le maire de Boulogne, de Calais et le président de la communauté d'agglomération précisent qu'ils ont décidé de prendre leur part dans ce grand chantier, beaucoup des incertitudes ont été levées", a-t-il encore confié à l'AFP.

Emplois en question

Si aujourd’hui la CGT se mobilisait pour inciter la région à voter le projet de Calais Port 2015, il n’en a pas toujours été ainsi. Au mois de septembre, une rumeur circulait, laissant craindre une importante réduction de postes avec la mise en place de Calais Port 2015.

"Nous refusons que la variable d’ajustement du projet repose sur la masse salariale. On nous a parlé, dans un premier temps, d’une réduction d’effectif de cent personnes en dix ans. Aujourd’hui, on nous parle de quatre ans. Alors que Calais Port 2015 était censé augmenter le nombre d’emplois, avec ses augmentions de trafic", avait alors déclaré Hervé Caux, secrétaire général CGT de la chambre de commerce et d’industrie.

Le 25 novembre, suite à une grève de la CGT et grâce au soutien de Wulfran Despicht, vice-président de la Région, qui avait demandé à la CCI de "revoir sa copie", le syndicat signait un protocole d’accord avec la région, propriétaire du port.

Le projet d’agrandissement des ports de Calais et Boulogne permettrait de créer entre 1 200 et 2 000 emplois dans le Calaisis, selon Wulfran Despicht.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes économie