Steenwerck : la Ferme aux avions bientôt démantelée ?

La Ferme aux Avions bientôt au rang des souvenirs ? / © MaxPPP
La Ferme aux Avions bientôt au rang des souvenirs ? / © MaxPPP

La Ferme aux avions de Steenwerck ne sera pas sauvée. C'est ce qu'affirme ce samedi l'association qui tentait depuis presqu'un an de préserver ce monument d'"art brut" situé le long de l'autoroute A25. Selon elle, la bâtisse a été rachetée par un particulier pour en faire une habitation.

Par YF

"Notre association a élégamment et très (trop) tardivement appris qu'un particulier a acheté la Ferme aux avions pour en faire une maison d'habitation et que la mairie de Steenwerck a décidé de transférer une partie des oeuvres d'Arthur Vanabelle dans un musée local", déplore ce samedi dans un communiqué Gricha Rosov, le Président de l'Association pour la Sauvegarde de la Maison aux Avions (ASMA). "C'est le service minimum qu'elle pouvait rendre à cette ferme qui a pourtant fait connaître cette petite commune par delà les frontières de notre région et de notre pays..."

Gricha Rosov au 19/20
19/20 France 3 Nord Pas-de-Calais du 13 décembre 2014

L'association, qui oeuvrait depuis des mois pour la sauvegarde de ce patrimoine singulier, cher aux Nordistes, a annoncé sa dissolution "dans les prochains jours", près avoir lancé en vain un appel à souscription pour acquérir la bâtisse. "Merci à toutes et à tous pour cette belle aventure qui prend fin avec la vente confidentielle et absconse de la Ferme aux avions à un anonyme qui en devient le nouveau maître", écrit Gricha Rosov. "Lui seul détient le pouvoir d'en préserver une partie de l'âme, le transfert des œuvres dans un musée par la mairie de Steenwerck augurant cependant d'un rapide et funeste démantèlement." 

Certaines oeuvres transférées au Musée de la Vie Rurale ?


"Au niveau de la mairie, nous n'avons pas les moyens de racheter ce bien, de le restaurer et de le faire vivre", a expliqué Joël Devos, le maire de Steenwerck. "C'est en dehors de nos capacités financières. Mais on s'engage à récupérer un certain nombre d'oeuvres, à les restaurer peut-être avec des professionnels du ministère des affaires culturelles, pour pouvoir après les présenter au public dans le cadre de notre musée. On a un musée qui s'appelle le Musée de la Vie Rurale de Steenwerck et qui est très connu. Il y aura un extension de ce musée dans les 2/3 années qui viennent et on pourra effectivement exposer un certain nombre d'oeuvres pour qu'elles ne tombent pas dans l'oubli. Mon objectif à moi, c'était ça. (...) Ce n'est pas la fin d'une histoire. Je suis partisan de préserver un certain nombre d'oeuvres - pas toutes parce que certaines sont dans un tel état qu'on ne peut pas les récupérer. ce sont des témoignages de cette oeuvre là, de M.Vanabelle, et ça, on peut le faire au niveau de la commune".         

Joël Devos, maire de Steenwerck, sur le devenir de la Ferme aux avions
Entretien réalisé par Corinne Péhau et Benoît Bugnicourt (France 3 Nord Pas-de-Calais).

La Ferme aux avions est le fruit de l'imagination et du travail d'Arthur Vanabelle, un agriculteur de Steenwerck, qui s'était mis à construire, il y a une trentaine d'années, d'étranges oeuvres en objets de récupération (enjoliveurs, anciens engins agricoles, téléviseurs, réfrigérateurs, bidons...). Aujourd'hui encore, les toits et les alentours de la ferme sont décorés d'une trentaine d'avions, fusées ou chars colorés, le plus souvent en rouge et vert. Mais depuis le départ en maison de retraite - puis le décès, en septembre dernier, d'Athur Vanabelle - la Ferme aux avions s'était progressivement dégradée. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans l’Oise, près de cent chevaliers se sont affrontés au château de Pierrefonds

Les + Lus