RC Lens : une victoire face à Nice pour se relancer ?

Lens, qui reçoit Nice vendredi en ouverture de la 19e journée de L1, la dernière de la phase aller, espère terminer sur une bonne note une année qui a été très mouvementée.

Antoine Kombouaré et ses joueurs à Montpellier (3-3), le 13 décembre 2014
Antoine Kombouaré et ses joueurs à Montpellier (3-3), le 13 décembre 2014 © MAXPPP
Après avoir gagné difficilement sa place dans l'élite sur le terrain en mai, les Sang et Or ont connu un été très agité hors du rectangle vert en raison des problèmes de son actionnaire majoritaire azerbaïdjanais Hafiz Mammadov.

Faute de garanties financières suffisantes, Lens avait en effet été interdit d'accession à la L1 par la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), le gendarme financier du football français, à deux reprises en juillet. Finalement, Lens avait obtenu gain de cause devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) fin juillet, soit seulement deux semaines avant la reprise du championnat.

Après avoir perdu huit joueurs à l'intersaison, Lens, interdit de recrutement par la DNCG, n'a pas pu se renforcer et a dû s'appuyer sur ses jeunes pour disputer la première partie de saison. Cette semaine, Lens a toutefois remporté une première victoire en obtenant la levée partielle de cette interdiction, ce qui va notamment permettre aux Sang et Or d'homologuer les contrats du gardien Samuel Atrous et le défenseur Benjamin Boulenger et ainsi d'étoffer
une peu un effectif très restreint (19 joueurs pros dont un seul gardien).

Englué dans la zone rouge

Avant-dernier de L1 avec 16 points, trois de moins que le premier non-relégable, Metz, le RCL, qui s'en est plutôt bien sorti malgré tous ses déboires, espère atteindre la trêve avec 19 unités au compteur afin d'aborder plus sereinement la suite de la saison.

"Ce sera un grand match car on a envie de finir l'année sur une victoire et d'avoir 19 points à la trêve. Ça nous permettrait de ne pas être trop décrochés des autres et on pourrait envisager une seconde partie de saison dans de bonnes conditions", explique l'entraîneur Antoine Kombouaré.


Un mental exceptionnel 

"Ce serait inespéré d'avoir 19 points vu tous les problèmes que l'on a rencontrés, jouer à Amiens, voire au Stade de France, l'effectif... On s'était dit que si on avait autour de 20 points à la trêve, ce serait un super début de saison pour nous", ajoute le technicien kanak.

Lens, qui a affiché des ressources morales et mentales exceptionnelles depuis le début de la saison, à l'image des matches nuls arrachés à Montpellier (3-3), après avoir été mené trois fois, et lors du derby face à Lille au Stade de France (1-1), compense son déficit de qualité par un engagement de tous les instants.

"La marque de fabrique de la maison est de ne jamais lâcher et de surtout donner le meilleur de soi. La générosité que l'on a sur le terrain permet de compenser les lacunes techniques, le manque d'expérience et la jeunesse de l'effectif, estime Kombouaré. Cette première partie de saison a permis aux joueurs d'apprendre, de prendre des repères et de créer des automatismes qui nous permettront de passer un palier en seconde partie de saison. J'en suis convaincu."

La rencontre face à Nice, déjà victorieux trois fois loin de leurs bases cette année, vendredi sur la pelouse du Stade de la Licorne à Amiens représente donc une finale pour les Sang et Or et pourrait conditionner la suite de leur aventure.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport ligue 1
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter