Saint-Omer : décès de "Mamie loto"

Publié le Mis à jour le
Écrit par @f3nord avec AFP

Yvette Bert est décédé jeudi 25 décembre à l'hôpital d'Helfaut, après y avoir été admise une semaine auparavant pour des problèmes respiratoires. Elle était âgée de 77 ans



"Elle était en soins intensifs depuis une semaine car elle avait des problèmes pour respirer" a déclaré son avocate Me Claire Lamoril-Houtart, jointe par téléphone.



Celle qui avait été surnommée "Mamie Yvette" ou "Mamie Loto" et vivait dans une résidence pour personnes âgées à Saint-Omer, était dépressive et souffrait de problèmes de santé. "Elle est morte un an jour pour jour après avoir tenté de se suicider, c'est l'ironie du sort", a souligné son avocate. "Elle était très fatiguée, je pense qu'elle n'avait plus la force de se battre pour vivre", a ajouté Me Lamoril-Houtart.



Originaire de Saint-Omer, "Mamie Loto" avait été condamnée début novembre à six mois de prison avec sursis et plus de 100.000 euros d'amende par le tribunal d'Arras, pour avoir organisé 169 lotos illégaux en un peu plus de quatre ans.



"Je veux mourir"

Les bénéfices de ces lotos, organisés chaque dimanche par l'association "Ensemble pour l'espoir", présidée par Mme Bert, étaient reversés à des associations caritatives et à des personnes dans le besoin, selon sa défense. 



"Je veux mourir", avait dit Yvette Bert, âgée de 76 ans et marchant péniblement, le 6 novembre dernier à la sortie de la salle d'audience. "Je ne payerai rien, ils m'ont démolie", avait-elle rajouté.



Cette affaire avait suscité un vif émoi bien au-delà des frontières de la région Nord Pas-de-Calais. La retraitée avait reçu des soutiens de toute la France. Elle avait fait appel de sa condamnation. Du fait de son décès, l'action judiciaire est éteinte. 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité