Cet article date de plus de 6 ans

Templeuve : des mineurs publient sur Twitter les vidéos d'un incendie dont ils sont soupçonnés

Trahis par les réseaux sociaux et leur bêtise ? Des mineurs ont été interpellés ce lundi, soupçonnés d'être à l'origine d'un incendie
Une partie des dégâts à l'école Jules Ferry de Templeuve, suite à l'incendie.
Une partie des dégâts à l'école Jules Ferry de Templeuve, suite à l'incendie. © Ville de Templeuve
Ce lundi matin, les gendarmes de Pont-à-Marcq ont interpellé 4 mineurs originaires de Templeuve et Capelle-en-Pévèle. Ils ont été immédiatement placés en garde à vue. Ils sont soupçonnés d'avoir incendié dans la nuit du 1er au 2 janvier, l'ancienne cantine de l'école Jules-Ferry à Templeuve. Ce local servait de stockage pour une association humanitaire "Café crème". Selon La Voix du Nord, 20 000 vêtements et 7 000 manuels scolaires qui devaient être envoyés en Guinée auraient été détruits. 

Les 4 mineurs ont été confondus parce qu'ils ont filmé l'incendie et posté des vidéos Vine sur Twitter samedi dernier. Les gendarmes ont donc facilement remonté leur piste. "Sur les vidéos, ils se filment à visage découvert en train de mettre de la bombe aérosol dans les lavabos et de mettre le feu après, ou de s'amuser à casser les frigos et les portes avec une violence inouïe", a expliqué le maire Luc Monnet.
Les dégâts à l'école Jules-Ferry de Templeuve.
Les dégâts à l'école Jules-Ferry de Templeuve. © Ville de Templeuve

On sait que les auteurs des faits ont pénétré par effraction dans l'enceinte de l'école attenante. Des classes ont été saccagées. L'enquête devra déterminer la chronologie exacte des faits. Le préjudice a été estimé à 60 000 euros par la mairie de Templeuve. "On est abasourdi car ce sont des mois de travail mené par l'association pour venir en aide aux Guinéens qui est parti en fumée, surtout quand l'on sait ce qui se passe aujourd'hui en Guinée (ce pays de l'Afrique occidentale est l'un des plus touchés par Ebola, ndlr). Tous les bénévoles sont choqués", a ajouté le maire.

Selon la gendarmerie, trois des auteurs mineurs seront déférés devant le magistrat à l'issue de leur garde à vue.

© Ville de Templeuve

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers