• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

RC Lens : le FC Bakou, l'autre club de Mammadov, est aussi en galère

Les difficultés financières d'Hafiz Mammadov ont eu de lourdes conséquences pour le FC Bakou, son autre club. / © MaxPPP / FC Bakou
Les difficultés financières d'Hafiz Mammadov ont eu de lourdes conséquences pour le FC Bakou, son autre club. / © MaxPPP / FC Bakou

Le Racing Club de Lens n'est pas le seul à souffrir des problèmes financiers rencontrés par Hafiz Mammadov, son actionnaire majoritaire. En Azerbaïdjan, le FC Bakou, autre propriété de l'homme d'affaires, connaît lui aussi une saison très difficile, par manque de moyens.

Par YF

Le FC Bakou n'est plus que l'ombre de lui-même cette saison en Premier League azerbaïdjanaise. Le club de la capitale, propriété depuis 2004 d'Hafiz Mammadov, occupe la 9e et avant-dernière place, avec 10 défaites, 4 nuls et 3 victoires. Et s'il n'est pas lanterne rouge, c'est grâce au forfait du dernier, Araz-Nakhitchevan, écarté du championnat à la suite d'une affaire de matches truqués.


Salaires et factures non réglés

Ces dix dernières années pourtant, le FC Bakou avait pris goût au succès avec deux titres de champion (2006 et 2009) et trois coupes d'Azerbaïdjan (2005, 2010, 2012). Mais comme le RC Lens​, autre propriété d'Hafiz Mammadov, le club souffre depuis le printemps dernier des ennuis de l'homme d'affaires, qui semble incapable désormais de pourvoir à son financement. Le choc a même été plus rude là-bas que dans l'Artois, puisque des salaires n'ont pas été versés et des factures n'ont pas été réglées. En juillet dernier, le site Sportbox.az indiquait que Bakou avait perdu son contrat avec l'équipementier Kappa. Aujourd'hui, il n'a plus aucun sponsor maillot. Plus récemment, l'un des sites officiels du club a été déconnecté (il ne reste plus désormais que celui de la chaîne officielle FCBaku.tv).

Six joueurs partis au mercato d'hiver

D'après le site Axar.az, l'effectif a connu une véritable saignée ces derniers jours, avec le départ effectif ou annoncé de six joueurs. Parmi eux, le Slovène Jure Travner - qui avait mis les voiles il y a déjà quelques semaines en raison des salaires non versés - s'est engagé avec Reading, en Angleterre,  l'Azerbaïdjanais Jamshid Maharramov est parti en Turquie à Adanaspor, et le Serbe Risto Ristović a pris la direction de Larissa, en 2e division grecque. L'entraîneur du FC Bakou, Ibrahim Uzuncan​ doit désormais composer, comme Antoine Kombouaré à Lens, avec un effectif réduit et des jeunes joueurs inexpérimentés issus du centre de formation.

Mammadov investit en Turquie

Comme à Lens, Hafiz Mammadov a promis de tout remettre d'équerre dans les semaines à venir. Mais l'homme d'affaires semble toujours dans une situation délicate. Selon le site d'opposition Musavat.com, Hafiz Mammadov a perdu de nombreux actifs en Azerbaïdjan, notamment dans les hydrocarbures, la banque et l'immobilier, aux profits d'autres oligarques proches du pouvoir azerbaïdjanais. Début janvier, un autre média d'opposition, Contact.az, a révélé qu'il avait créé le 24 décembre une nouvelle société, l'Azlog Group Ithalat Ihracat Limited​, immatriculée à Istanbul, en Turquie. Pour l'instant, cette nouvelle entité, spécialisée dans le transport de marchandises, ne dispose que d'un capital réduit de 10 000 livres turques, soit un peu moins de 4000 euros. Pas de quoi offrir dans l'immédiat une nouvelle force de frappe au propriétaire du RC Lens et du FC Bakou...      

A lire aussi

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus