Le RC Lens battu sèchement par Evian

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Evian/Thonon a remporté sur le terrain de Lens, à Amiens, un duel capital entre relégables (2-0) grâce à un doublé de Duhamel et a enfoncé encore un peu plus des Sang et Or qui ont raté leur match, samedi lors de la 25e journée de Ligue 1.

Sur la pelouse calamiteuse de la Licorne, les Hauts-Savoyards, bien organisés et efficaces, ont enregistré une précieuse victoire et peuvent dire merci à leur nouvel attaquant, arrivé en provenance de Caen en début de semaine dernière et qui a inscrit ses deux premiers buts pour son deuxième match sous ses nouvelles couleurs.

L'ETG reste 18e et premier relégable avec 26 points mais n'est pas décroché puisque Lorient et Toulouse ne le devancent respectivement que d'un et deux points. A l'inverse, le RCL a effectué une très mauvaise opération et pointe désormais à cinq longueurs des Merlus et six du Téfécé et de Caen, où il se déplacera le week-end prochain. 

durée de la vidéo: 00 min 39
RC Lens 0 - 2 Evian : compte-rendu

Lens, transparent en première période, a été puni par une équipe évianaise sérieuse et n'a jamais été en mesure d'inverser la tendance malgré une meilleure prestation après la pause.

Les joueurs d'Antoine Kombouaré, qui n'ont toujours pas gagné en 2015 (3 nuls, 3 défaites en L1), n'ont pas produit le jeu de qualité qui les caractérise et se
sont procuré très peu d'occasions. 


Duhamel assomme Lens

Après un début de match enthousiaste des Lensois, Evian/Thonon prenait petit à petit le contrôle des opérations et ouvrait logiquement le score. Après un festival au milieu, Tejeda décalait Duhamel aux 20 mètres. L'ancien Caennais décochait une frappe qui allait se loger près du poteau gauche d'un Riou pas très inspiré (0-1, 19).

Fidèle à leurs habitudes, les Artésiens ne se décourageaient pas et repartaient immédiatement à l'attaque. Sur un centre de Cavaré, Guillaume reprenait sans contrôle et obligeait Leroy à repousser des deux poings (21e). Volontaires mais incapables de se montrer dangereux, les Sang et Or se faisaient
punir. Bien lancé dans le dos de la défense par Sorlin, Duhamel glissait le ballon entre les jambes de Riou et inscrivit son huitième but de la saison (0-2, 35).

Comme la semaine précédente à Saint-Etienne, où Lens avait décroché le nul (3-3) après avoir été mené 2-0, Kombouaré décidait d'abandonner son 4-3-3 pour un 4-2-4 encore plus offensif en remplaçant Lemoigne par Madiani après la pause.

Mais ce qui avait fonctionné à Geoffroy-Guichard n'apportait pas les résultats escomptés à la Licorne. Bien en place, les joueurs de Pascal Dupraz manquaient même d'un rien le K-O sur un tir de l'omniprésent Tejeda qui s'écrasait sur le poteau gauche de Riou (68e). Dans le temps additionnel, l'arbitre sortait le carton rouge pour Wass, auteur d'une semelle sur un Lensois, et Baal, qui a voulu venger son coéquipier. Qu'importe ! Auteurs d'un très bon match, les Hauts-Savoyards repartaient sur les bords du Lac Léman avec une victoire aussi méritée que capitale. 
Le mot d'Antoine Kombouaré
Antoine Kombouaré (entraîneur de Lens): "C'est une défaite logique même si l'entame de match n'était pas trop mal. Ce qui est dur, c'est qu'on
se fait contrer sur les deux buts. On fait des erreurs et on les paie cash. Evian est venu avec l'intention de bien défendre, de ne pas laisser d'espaces et de jouer en contre et ils l'ont fait à merveille. Au-delà du résultat, c'est catastrophique car je perds deux joueurs avec la blessure au genou de Cavaré, qui m'inquiète beaucoup, et l'exclusion de Baal. Aujourd'hui on a pris une claque. Ca nous pendait au nez. A force de faire des bons matches mais de ne jamais gagner... On n'a pas été capable de répondre face à cette équipe qui a plus d'expérience pour gérer ce genre de match. Il faut surtout être capable de rebondir, repartir de l'avant et oublier cette soirée. Il faut bien récupérer et se remobiliser pour le match important à Caen. Je ne vais surtout pas enfoncer mes joueurs car c'est déjà très compliqué pour eux. J'ai de la peine et je suis triste pour eux."