RC Lens : Caen enfonce des Sang et Or en perdition

Publié le Mis à jour le
Écrit par avec AFP

Le SM Caen a assommé le RC Lens (4-1), et provoqué la colère des supporteurs lensois qui ont interrompu momentanément le match,samedi lors de la 26e journée de Ligue 1.

Le score fleuve de 4-1 a été vécu comme une humiliation qui a provoqué la colère des supporteurs. Certains, visiblement ulcérés, ont eu la mauvaise idée de pénétrer sur la pelouse, obligeant l'arbitre à interrompre momentanément la rencontre à cinq minutes de la fin du match pendant un gros quart d'heure avant que les esprits ne se calment.

L'arbitre a envoyé les deux équipes aux vestiaires avant de faire reprendre le match mais un cordon des forces de l'ordre est resté face au kop lensois jusqu'à la fin de la rencontre.

Lens à 6 points du premier non relégable

Dans ce match de bas de tableau, entre deux formations à la dynamique complètement opposée depuis début janvier, Caen, en prenant trois nouveaux points - ce qui porte le bilan caennais à cinq victoires sur les six dernières journées - a peut-être définitivement enfoncé le RC Lens.

A la vue des énormes erreurs défensives commises par ses joueurs, Antoine Kombouaré, qui avait pris beaucoup de risque en laissant des joueurs cadres sur le banc à commencer par son capitaine Jérôme Lemoigne ou encore son titulaire habituel en défense centrale Ahmed Kantari, peut être inquiet.

Le pari est bien perdu pour les Sang et Or car au bout de 36 minutes, Caen menait déjà 3-0 : un penalty transformé par Feret dès la 6e minute après une faute franchement évitable de Ba sur Sala qui s'était enfoncé dans la surface ballon au pied; un deuxième but de Sala (35) sur une magnifique frappe des 30 m, après que l'ancien Bordelais eut chipé le ballon à un El Jadeyaoui bien attentiste.

Et un troisième marqué seulement une minute plus tard sur une nouvelle erreur défensive lensoise (de Gbamin cette fois) permettant ainsi à Hervé Bazile d'inscrire son deuxième but en deux journées après celui inscrit au Parc des Princes samedi dernier contre le PSG dans le temps additionnel.

Ce n'est pas la réduction du score, là encore sur un penalty (concédé sur une faute de main de Da Silva) marqué en deux temps par El Jadeyaoui (45) juste avant la mi-temps qui a pu ramener de la sérénité dans le camp des Sang et Or. Surtout qu'à un quart d'heure de la fin (74), Sala y est allé de son doublé sur une passe encore lumineuse de Feret. 4-1.

Avec cette nouvelle victoire, les hommes de Patrice Garande ont effectué en tout cas une bien belle opération puisqu'ils comptent désormais 9 points de plus que les Lensois, qui en sont à 7 journées sans victoire et bloqués à la 19e place.


Résumé en vidéo

##fr3r_https_disabled##
CAEN LENS

Déclaration d'Antoine Kombouaré (entraîneur RC Lens)

"J'avais fait des choix. J'avais envie de créer une révolte, une réaction. On était dans une spirale négative et il fallait provoquer quelque chose. Mais je continuerai. Je n'aime pas subir les choses et perdre. Cela commence à me gonfler. Le penalty de début de match fait beaucoup de mal. On est fragile mentalement. On a lâché et c'est ça qui est le plus dur.

On est tous très déçus. Je n'aime pas le visage que l'on montre. On a touché le fond. C'est un gros coup dur car Caen se retrouve à 9 points. On est en grande difficulté mais on va relever la tête. Ce n'est pas dans mon caractère d'abandonner. J'attends une révolte. Caen a eu six situations, ils mettent quatre buts. Nous, toutes nos erreurs, on les paie cash. Caen est une équipe qui vole sur l'eau en ce moment mais jamais on ne doit perdre 4-1 contre
eux. Les incidents, c'est regrettable mais je comprends leur réaction et leur frustration.
"