Cet article date de plus de 6 ans

Waterloo : la grande commémoration du bicentenaire se prépare

Les commémorations de la bataille de Waterloo auront lieu en juin prochain. La dernière bataille de Napoléon, captive toujours autant deux siècle après. Le public s'arrache les places pour les reconstitutions et les Belges veulent faire du lieu un grand site de mémoire de l'histoire européenne.
226 marches à gravir pour découvrir la plaine de Waterloo. Le champ de bataille est là, comme à l'époque, préservé. C'est ici que du 18 au 20 juin prochains, 6 000 figurants, 300 chevaux retraceront ces 10 heures de combats. La plus grande reconstitution de bataille napoléonienne. A terme l'objectif est de faire de ce site un véritable lieu de mémoire comme le montre ce reportage de G. Vandamme, S. Gurak et P. Delevoye. 

durée de la vidéo: 03 min 36
Waterloo : la reconstitution se prépare

Les 120 000 places pour les deux reconstitutions se sont vendues très rapidement. 200 000 personnes sont attendues sur le site en un week-end. La capacité hôtelière près du champ de bataille est très limitée mais Bruxelles n'est qu'à 20 kilomètres et c'est donc toute la région qui est mobilisée pour accueillir les touristes.

Au musée militaire de Bruxelles, des reliques de la bataille sont exposées, comme cette selle du général Durut, originaire de Douai. Le 9 juin, le musée va inaugurer une grande exposition sur le site de la bataille. C'est à Waterloo, il y a deux siècles, que le tourisme de mémoire est né.

Mais est-ce Waterloo ou Napoléon qui attire toujours autant ? Les Français sont vaincus par les Anglais et les Prussiens au cours de cette bataille qui a fait
40 000 morts et blessés en une journée.

Rapidement le commandant en chef anglais, Wellington, s'appropie le titre de vainqueur au détriment des prussiens mais c'est bien l'ombre de Napoléon qui plane toujours sur le site.

Les reconstitutions des 19 et 20 juin affichent complet mais quelques milliers de places supplémentaires pourraient être mises en vente pour faire face à la forte demande.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire belgique international