Villejuif : une Caudrésienne tuée de 3 balles et retrouvée dans une voiture en feu

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord avec AFP

Le corps d'une femme âgée de 33 ans et originaire de Caudry, touchée par trois impacts de balle, a été retrouvé ce dimanche matin à Villejuif (Val-de-Marne) dans une voiture en flammes.

Le corps d'Aurélie Châtelain, porteur de trois impacts de balle au niveau de l'épaule droite, a été retrouvé ce dimanche matin à Villejuif, dans une voiture en feu. La macabre découverte a été faite à l'entrée d'un quartier pavillonnaire, en surplomb de la ville, à proximité de l'Institut Gustave-Roussy, célèbre centre de lutte contre le cancer, et de deux hôtels. La voiture a été retrouvée stationnée dans un virage, devant un autre véhicule, selon la réceptionniste d'un des hôtels. "Ici, on n'a rien vu, rien entendu", a-t-elle dit. Plusieurs riverains de cette rue résidentielle n'ont également rien remarqué ou entendu d'anormal. "C'est un quartier calme", a assuré l'un d'entre eux. 



La jeune femme était-elle morte avant l'incendie ? Ou est-elle décédée par asphyxie ? Une certitude : l'incendie a été provoqué par la surchauffe d'un ordinateur branché sur l'allume-cigare. Selon une source proche de l'enquête, le corps a été déplacé. Des traces de sang ont été découvertes à plusieurs endroits dans le véhicule. 



"C'est horrible"

Aurélie Châtelain, 33 ans, était dans la région parisienne ce week-end pour un stage sportif. Agée de 33 ans, cette maman d'une fille de 5 ans, a aussi été conseillère municipale dans sa ville. "Elle avait prévu de suivre un stage de Pilates, organisé dans un hôtel à Villejuif, confie au journal Le Parisien son père Jean-Luc. Elle devait rester du dimanche au dimanche. Samedi soir, vers 22h, elle nous avait appelés pour nous dire qu'elle était arrivée. C'est horrible."



Mauvaise rencontre ? Crime crapuleux ? Toutes les hypothèses sont envisagées. Le parquet de Créteil a ouvert une enquête pour "homicide volontaire".

Le cadavre a été transporté à l'Institut médico-légal de Paris pour identification. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris pour tenter d'élucider les circonstances de ce drame, intervenu dans une banlieue plutôt calme au sud de Paris.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité