RC Lens : Martel dit avoir trouvé un nouveau partenaire financier

Gervais Martel, le 18 avril 2015. / © MAXPPP
Gervais Martel, le 18 avril 2015. / © MAXPPP

Dans un entretien à France Football, le président du RC Lens affirme qu'il a trouvé un nouvel investisseur européen. Ce qui devrait lui permettre de présenter un budget sûr et ambitieux à la DNCG le 26 mai. 

Par EM

Un nouveau partenaire financier pour le RC Lens ? C'est ce que Gervais Martel annonce dans une interview à paraître dans France Football, dévoilée en exclusivité par Planète-Lens. Le président du RC Lens dit avoir trouvé un investisseur pour son club. Il n'en révèle pas l'identité mais affirme qu'il vient d'un "pays européen beaucoup plus proche de la France." Le président lensois chiffre les besoins pour la saison prochaine en Ligue 2 à 15 M€.


Hafiz Mammadov va-t-il donner son accord ?

 / © Il devrait apporter cet argent via sa holding GIM2. Cette société détient 0.01% du capital de RCL Holding qui elle possède la SASP Racing Club de Lens (le Baghlan Group d'Hafiz Mammadov en détient 99,9%). Gervais Martel explique comment il entend s'y prendre : "C’est le monde à l’envers, mais je vais me substituer à Mammadov, qui ne peut pas faire face à ses responsabilités.(...) Soit il accepte d’être dilué par rapport à un nouvel entrant dans le capital du club, soit il accepte de céder ses parts parce qu’il ne peut pas tenir ses engagements.» Les précisions du président lensois sont importantes car elles confirment que cette opération est loin d'être une formalité. L'accord d'Hafiz Mammadov reste en effet indispensable pour l'augmentation de capital suggérée par Gervais Martel lorsqu'il utilise le terme "dilué". L'actionnaire majoritaire peut très bien la refuser et donc bloquer la manoeuvre.

Rappelons que l'article 19 des statuts de RCL Holding impose l'unanimité des associés pour "une augmentation de capital" ou "toute fusion, scission, apport, dissolution de la Société". En clair, Gervais Martel ne peut rien décider seul, unilatéralement, sans l'aval d'Hafiz Mammadov. Si le scénario annoncé par le président sang et or se réalisait, l'augmentation du capital de 15 M€ par GIM2 (la société de Gervais Martel) lui accorderait 55,5% du capital de RCL Holding. Gervais Martel redeviendrait ainsi propriétaire du RC Lens. Mais Hafiz Mammadov est-il prêt à l'accepter après avoir dépensé plus de 20 M€ dans le club artésien ?

Gervais Martel annonce clairement qu'il veut le départ d'Hafiz Mammadov. Il ne croit plus en ses promesses et va jusqu'à dire qu'il veut le "faire sortir"
Mais pour sauver le club, les 15 M€ doivent être injectés dans les comptes du RC Lens et donc obligatoirement transiter par RCL Holding. Sinon, ils ne serviront à rien et ne changeront rien aux soucis financiers des Sang et or.

Dans cette interview dont Planete-Lens publie des extraits, Gervais Martel affirme également que les comptes du club pour cette saison ne posent aucun problème. Pour lui, le passage prochain du RC Lens devant la DNCG, prévu le 26 mai, devrait donc bien se passer.

Avec Kombouaré ? Avec Martel la saison prochaine ?

Gervais Martel affirme que le budget du RC Lens se situera entre 25 et 30 M€, et que la masse salariale sera d'un peu plus de 7 M€ (supérieure à celle de cette année). Objectif : remonter ! Le président lensois s'affirme aussi ouvert à une réflexion avec d'éventuels investisseurs locaux et régionaux pour aider le club. 

Restent deux questions. Antoine Kombouaré va-t-il rester ? Réponse lapidaire : "J'en parlerai avec lui." Et Gervais Martel, lui-même sera-t-il encore président ? Le fait que le contenu de cet interview fuite sur un site de supporters le jour où certains groupes demandent sa tête n'est peut-être pas anodin. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus