RC Lens : rencontre Martel / Duchâtelet avant la DNCG

Publié le Mis à jour le
Écrit par YF

Selon un journaliste belge, le président du RC Lens Gervais Martel rencontre ce mardi Roland Duchâtelet, le propriétaire du Standard de Liège. Les discussions portent-elles uniquement sur des transferts de joueurs ou sur un éventuel investissement de l'homme d'affaires belge ?

A la veille du grand oral du RC Lens devant la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG), l'information fait déjà grand bruit sur les réseaux sociaux. Ce mardi, peu après midi, le journaliste belge Vincenzo Ciurio a posté sur son compte Twitter une photo de Gervais Martel patientant à la table de ce qui ressemble à une terrasse de restaurant

"Quand Gervais Martel attend Roland Duchâtelet", indique notre confrère qui reste mystérieux sur les motifs et le lieu exact de ce rendez-vous (ce ne serait pas à Liège). "D'après mes contacts, c'est à la demande de Martel", a réagi de son côté, David De Myttenaere, journaliste à La Dernière Heure, lui aussi sur Twitter. "Donc plutôt pour avoir de l'argent avant la DNCG demain ?"

"Le Standard nous l'a confirmé: si Roland Duchâtelet a rencontré Gervais Martel, ce n'est pas dans le cadre du rachat de Lens mais bien pour discuter des joueurs qui intéressent le réseau de Duchâtelet", a-t-il ajouté dans un article publié sur le site de la DH.


Mercato, reprise du club ou simple prêt ?

Selon nos informations, le président lensois et l'homme d'affaires belge, propriétaire du Standard de Liège, se sont déjà rencontrés en janvier dernier pour discuter des transferts de trois jeunes joueurs artésiens qui intéressaient fortement le patron des "Rouches" : Jean-Philippe Gbamin, Baptiste Guillaume et Wylan Cyprien. En ce jour d'ouverture officielle du "mercato", les échanges portent-ils de nouveau sur un ou la totalité de ces joueurs ? Délaissé par son actionnaire majoritaire Hafiz Mammadov, qui ne semble plus avoir les moyens de réinvestir, le RC Lens a besoin de vendre pour faire entrer de l'argent frais dans ses caisses et convaincre la DNCG de maintenir les Sang et Or en Ligue 2 la saison prochaine. Gbamin, Guillaume et Cyprien font partie des jeunes les plus prometteurs de l'effectif d'Antoine Kombouaré. Selon les estimations les plus optimistes, ils pourraient rapporter à eux trois autour de 15 millions d'euros. Mais selon un recruteur que nous avons contacté et qui connaît bien ces trois joueurs, leur valeur se situerait plutôt entre 2 et 3 millions d'euros chacun, soit 6 à 9 millions d'euros au total, ce qui constituerait déjà une belle plus-value pour des jeunes formés à La Gaillette.

Faut-il s'attendre à la conclusion rapide d'un ou plusieurs transferts ou les discussions vont-elles aller encore plus loin entre les deux hommes ? Depuis l'hiver dernier, le nom de Roland Duchâtelet revient régulièrement comme potentiel repreneur du RC Lens. Le 22 mai dernier, la RTBF, la télévision publique belge, avait même annoncé sur son site internet qu'un accord avait été trouvé. "L'homme fort du Standard a proposé 15 millions d'euros pour s'offrir les parts d'Hafiz Mammadov dans le Racing Club de Lens. Une offre qui a été acceptée". Mais cette information avait été rapidement démentie des deux côtés. "Oubliez cela, c’est des conneries", avait répondu Gervais Martel à La Dernière Heure. "Les personnes qui peuvent aider Lens ne sont pas en France, ni en Belgique, ni en Angleterre… Chaque club est libre de faire une offre pour un de nos joueurs, mais il n’y a rien avec M. Duchâtelet. Ce sont des affabulations complètes". Ce démenti catégorique avait étonné Pascal Scimè, notre confrère de la RTBF, qui tenait cette information de deux sources fiables de part et d'autre de la frontière. Et d'autres journalistes disposaient eux aussi d'éléments concordants à ce moment là...

Ce mardi, Pascal Scimè indique sur son compte Twitter que "les seules infos en ma possession aujourd'hui : les deux se voient à Bruxelles et que le rendez-vous porterait sur un prêt."

L'homme de la situation ?

Il est vrai que le profil de Roland Duchâtelet correspond à la description de ce mystérieux investisseur qu'avait esquissée Gervais Martel, début mai, dans une interview à France Football : un nouveau "partenaire issu d'un pays européen beaucoup plus proche de la France", qui aurait "pignon sur rue et les reins solides" et qui serait surtout capable de mettre 15 millions d'euros sur la table pour sauver le RCL.

Roland Duchâtelet est en effet un businessman très connu dans son pays, qui a fait de florissantes affaires dans les circuits électroniques. Sa fortune se situerait, selon les estimations, entre 500 millions et 1 milliard d'euros. Il est également propriétaire de plusieurs clubs de football en Europe : le Standard de Liège en Belgique, mais aussi Charlton en 2e division anglaise, Alcorcon en 2e division espagnole et Carl-Zeiss Iéna en 4e division allemande. Il a également des liens avec un autre club belge, Saint-Trond, propriété de son épouse, et Ujpest, un club hongrois présidé par son fils. Cette "galaxie" lui permet de faire tourner joueurs et entraîneurs d'un club à l'autre pour valoriser ou rentabiliser ses achats et sa formation. Une méthode peu appréciée des supporters. Les relations de Duchâtelet avec les ultras du Standard notamment sont exécrables, au point que l'homme d'affaires songerait aujourd'hui à revendre les "Rouches" qui affichent pourtant d'excellents résultats financiers.

Roland Duchâtelet peut-il devenir bientôt le nouvel homme providentiel du RC Lens ? Pour l'instant, tant qu'Hafiz Mammadov, l'actuel propriétaire des Sang et Or, ne cède pas ses parts, rien ne semble possible. Ce qui est sûr en revanche, c'est que l'homme d'affaires belge souhaite acquérir un club en France. Il a déjà tenté l'an dernier une approche sur le club de Tours.