Cet article date de plus de 6 ans

RC Lens : le mercato, planche de salut avant la DNCG ?

Le marché des transferts ouvre officiellement ce mardi à minuit. Le RC Lens va sans doute tenter de vendre rapidement plusieurs joueurs pour alimenter les caisses à deux jours de son rendez-vous décisif avec la DNCG, le "gendarme financier" du foot français.
Le calme avant la tempête ? A deux jours du passage du RC Lens devant la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG), le silence est total autour des Sang et Or. La dernière déclaration de Gervais Martel remonte au 29 mai  : dans un communiqué diffusé sur le site officiel du club, le président lensois assurait qu'"on présentera ce qu’il faut à la DNCG le 10 juin". "Je ne peux pas en dire plus pour le moment mais le dossier avance", avait-il ajouté. Deux jours plus tôt, il avait admis auprès de nos confrères du Parisien/Aujourd'hui en France que l'accord qu'il espérait obtenir avec un nouvel investisseur censé injecter 15 millions d'euros avait du plomb dans l'aile. "La nouvelle donne pour la saison prochaine, à savoir deux montées seulement en Ligue 1 au lieu de trois, ne lui plaît pas du tout", avait-il expliqué. "Cela remet le projet en question". 

Aucune nouvelle depuis. Le RC Lens aurait besoin, pour financer sa saison en Ligue 2, d'un apport d'au moins 15 millions d'euros, dixit Gervais Martel. Une somme considérable qui correspond au budget total qu'Evian Thonon-Gaillard, autre club relégué, a présenté le 28 mai dernier à la DNCG. L'actuel actionnaire majoritaire du club, Hafiz Mammadov, sera-t-il capable d'injecter un tel montant, lui qui pointe aux abonnés absents depuis maintenant un an ? On en doute. L'homme d'affaires a été incapable, il y a trois semaines, d'apporter les garanties financières suffisantes pour maintenir le FC Bakou, son autre club, en première division azerbaïdjanaise... Pour que quelqu'un d'autre dépose ces 15 millions sur le compte en banque du RC Lens, un accord doit absolument être trouvé entre Mammadov et Martel. Mais l'entente n'est pas des plus cordiales entre les deux partenaires...   

Le mercato débute officiellement ce mardi

Si les Sang et Or ne parviennent pas à trouver rapidement de l'argent, il n'y aura plus qu'une solution dans l'immédiat : vendre des joueurs au plus vite. Le rendez-vous à la DNCG, initialement prévu le 27 mai, a été reporté au 10 juin, au lendemain de l'ouverture du "mercato", le marché estival des transferts. Faut-il y voir un indice ?  A partir de ce mardi, minuit, les premières transactions pourront être officiellement conclues et enregistrées, ce qui permettra de les présenter mercredi au "gendarme financier" qui épluchera les comptes et le budget prévisionnel pour 2015/2016.


Pour l'instant, seuls les transferts de deux jeunes "pépites" lensoises de 16 ans, Jeff Reine-Adelaide et Yassin Fortune, ont été actés. Ils rejoindront le club anglais d'Arsenal moyennant une enveloppe commune d'environ 5 millions d'euros. Mais a priori cette vente est surtout censée répondre aux besoins de trésorerie pour l'exercice en cours. Autre départ officiellement annoncé : celui du défenseur Benjamin Boulenger qui s'est engagé avec le club belge de Charleroi. "Je ne pouvais pas attendre de voir ce qui allait se passer pour le Racing", s'est-il justifié sur le site officiel du RC Lens. Arrivé en fin de contrat, son départ ne rapportera rien aux Sang et Or...

Qui va partir et pour combien ?

Si le club compte sur les ventes de joueurs pour financer sa prochaine saison, la tâche s'annonce ardue. Les agents et les autres clubs connaissent les difficultés financières du RCL et l'urgence de la situation pour Gervais Martel. Il ne sera donc pas en position de force dans les négociations. Les prix ne devraient pas s'envoler, à moins d'une forte concurrence entre clubs acheteurs pour s'attacher les services d'un joueur. L'hiver dernier, trois noms surtout semblaient intéresser les recruteurs : Baptiste Guillaume, Wylan Cyprien et Jean-Philippe Gbamin. Le Standard de Liège, notamment, s'est renseigné à leur sujet. On a aussi parlé d'une offre de 7 à 10 millions d'euros pour Gbamin formulée par le RB Leipzig, club allemand de 2e division, propriété de la marque Red Bull. Selon un recruteur que nous avons contacté et qui connaît bien ces trois jeunes joueurs, leur valeur se situerait plutôt entre 2 et 3 millions d'euros chacun. Leur vente pourrait donc rapporter entre 6 et 9 millions, ce qui constituerait une bonne base.

D'autres joueurs de l'effectif lensois devraient également susciter quelques convoitises : le défenseur Taylor Moore, international anglais des moins de 18 ans, jouit d'une bonne cote après des prestations très solides en fin de saison. Lui aussi pourrait rapporter quelques millions si Lens accepte de s'en séparer. Son compère Loïck Landre aurait des touches avec plusieurs clubs français (Saint-Etienne, Bordeaux). Selon France Football, son départ pourrait être acté dès l'ouverture du mercato ce mardi, mais sa vente ne rapporterait qu'un million d'euros, le joueur n'ayant plus qu'un an de contrat avec les Sang et Or. Yoann Touzghar devrait également faire ses valises. Le Franco-Tunisien avait déjà voulu partir l'hiver dernier. Mais comme Landre, il n'a plus qu'un an de contrat à Lens. Âgé de 28 ans, sa vente rapportera sans doute moins d'un million. Caen et deux clubs tunisiens seraient sur les rangs. Deux autres partants sont pressentis : Pablo Chavarria et Pierrick Valdivia. Comme Touzghar, les deux hommes, tous deux âgés de 27 ans, n'ont plus qu'une année à honorer dans le Pas-de-Calais. Valdivia a publié dimanche soir un message à l'adresse des supporters lensois qui ressemble beaucoup à un adieu.


De nombreuses fins de contrat   

Si plusieurs joueurs lensois peuvent être vendus, beaucoup risquent de s'en aller sans rien rapporter au club. Comme Benjamin Boulenger, Ludovic Baal, Adamo Coulibaly, Rudy Riou, Boubacar Sylla, Alharbi El Jadeyaoui, Quentin Lecoeuche, Patrick Fradj et Samuel Atrous sont arrivés au terme de leur contrat et sont libres de s'engager avec le club de leur choix, sans indemnité de transfert. C'est le cas également de David Faupala, qui évolue chez les moins de 19 ans, et qui intéresserait plusieurs clubs, dont Manchester City. Pour ce joueur, le RC Lens peut espérer toucher au mieux une indemnité de formation comprise entre 200 000 et 300 000 euros. A condition que la Commission Juridique de la Ligue de Football Professionnel (LFP) la valide (un litige oppose actuellement le joueur et le club à ce sujet). 

On le voit, le RC Lens s'apprête à vivre un véritable exode ces prochaines semaines. Les départs des joueurs encore sous contrat lui rapporteront-ils suffisamment d'argent pour pouvoir recruter en contrepartie ? C'est l'un des enjeux qui sera posé mercredi devant la DNCG. Les Sang et Or peuvent encore espérer récupérer un peu d'argent lors de ce mercato grâce cette fois à quelques anciens pensionnaires formés à La Gaillette et partis depuis sous d'autres cieux. Dans le Règlement du statut et du transfert des joueurs, l'article 21 stipule en effet que lorsqu'"un professionnel est transféré avant l’expiration de son contrat, le ou les clubs qui ont participé à la formation et à l’éducation du joueur reçoivent une partie de l’indemnité versée à l’ancien club (contribution de solidarité)".  Les clubs concernés sont ceux au sein desquels évoluait le joueur entre la saison de son 12e anniversaire et celle de son 23e anniversaire : 0.25% de l'indemnité totale est reversé par année entre le 12e et le 15e anniversaire, 0.5% entre le 16e et le 23e anniversaire.
Or plusieurs ex-Lensois pourraient changer de "crèmeries" cet été : Raphaël Varane (Real Madrid) est convoité par Chelsea et Manchester United, Geoffrey Kondogbia (Monaco) intéresserait Manchester City, Arsenal, Liverpool, l'Inter Milan ou encore le Milan AC et Gaël Kakuta (Chelsea, prêté cette saison au Rayo Vallecano) serait sur le point de rejoindre Séville. Si ces rumeurs venaient à se concrétiser, Lens toucherait 2.5% de l'indemnité de transfert de Varane (soit 1 à 1.25 millions d'euros pour une transaction entre 40 et 50 millions d'euros), 3% de celle de Kondogbia (soit 750 000 à 900 000 euros pour une transaction entre 25 et 35 millions) et 1.5% de celle de Kakuta (soit 45 000 euros sur une transaction estimée à 3 millions).

On le voit, le mercato qui s'ouvre s'annonce capital pour les Sang et Or. Reste à savoir si ces transactions seront suffisantes pour convaincre la DNCG de maintenir Lens en Ligue 2....
La cote des joueurs lensois selon l'Observatoire du Football du CIES
L'Observatoire du Football du Centre International d'Etudes du Sport (CIES) vient de publier un rapport sur la valeur des joueurs de football à la veille de l'ouverture du mercato. Il dresse une liste des "100 plus fortes probabilités de transferts payants" en Europe, parmi lesquels figurent plusieurs Lensois.
  • Pablo Chavarria (valeur estimée : 800 000 / 900 000 euros)
  • Wylan Cyprien (valeur estimée : 2,1/2,3 millions d'euros)
  • Loïck Landre (valeur estimée : 1,1/1,2 million d'euros)
  • Yoann Touzghar (valeur estimée : 700 000/800 000 euros)
L'Observatoire cite Ludovic Baal (en fin de contrat) comme l'une des trois meilleures affaires du mercato, derrière le Barcelonais Dani Alves et le Marseillais Jérémy Morel. Il estime enfin la valeur "transferts" du RC Lens à 15,7 millions d'euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport mercato