• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

2/3 des français jugent leurs territoires dynamiques, peu s’impliquent dans la vie locale

Selon un sondage Ifop pour Le Pélerin Magazine, 72% des Français estiment ne pas être impliqués dans la vie locale de leur territoire. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Selon un sondage Ifop pour Le Pélerin Magazine, 72% des Français estiment ne pas être impliqués dans la vie locale de leur territoire. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Un sondage Ipsos pour Le Pèlerin Magazine décortique le degré et les secteurs d'implication des Français dans la vie locale. 28% des personnes interrogées estiment contribuer au dynamisme de leur territoire.

Par Jennifer Alberts

L'enquête a été menée sur un échantillon de 1005 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées du 7 au 8 mars 2019 à partir d'un questionnaire en ligne.

La vie locale dynamique pour les 2/3 des Français interrogés


Avant de répondre aux questions sur leur implication dans la vie locale de leur territoire, les personnes interrogées ont jugé son dynamisme. Pour 66% d'entre elles, la vie locale de l'endroit dans lequel elles vivent est dynamique. 74% de ceux qui louent le dynamisme de la vie locale de leur territoire vivent une agglomération de 100.000 habitants et plus. Seuls 56% d'entre eux habitent dans des communes rurales.

69% vivent en région parisienne. En province, cette opinion est partagée à 68% par les habitants du sud-est et du nord-est. 69% de ceux qui jugent leur vie locale dynamique ont entre 25 et 34 ans et entre 50 et 64 ans. Ils sont catholiques non pratiquants dans les mêmes proportions. 

Enfin, 79% se disent de gauche (sympathisants du Parti Socialiste et de Europe Ecologie Les Verts à 82%). En bas de l'échelle, on trouve les personnes interrogées dont les opinions politiques sont proches du Rassemblement national. 
 

72% des Français se disent "pas impliqués" dans la vie locale


Parmi eux, 74% vivent en région parisienne et autant dans le sud-est. 78% sont sans religion et 83% se disent proches du Rassemblement national.

Ils ne sont donc que 28% à penser contribuer à la vie locale. Le portrait-robot du Français impliqué dans la vie locale de son territoire révèle un homme (28%), catholique pratiquant (53%) de 65 ans et plus (32%), employé ou retraité (30%), vivant dans une agglomération de 20 à 100.000 habitants (33%) située dans le nord-est (32%) et proche des idées d'Europe Ecologie Les Verts.


La vie politique n'attire que 25% des interrogés 


C'est la protection de l'environnement qui attise les envies de la majorité des personnes interrogées : 64% se disent prêts à s'impliquer dans cette thématique. 76% d'entre eux ont entre 18 et 24 ans et sont en cours d'études à 74%. Ils vivent à 69% en région parisienne et se sentent proches des idées d'Europe Ecologie Les Verts (82%).

Les centres d'intérêts possibles sont ensuite la solidarité envers les plus démunis (56%), la défense et la préservation du patrimoine ex aequo avec les activités culturelles (53%), le soutien scolaire (42%), les activités sportives (36%), la vie politique municipale (25) et enfin la vie religieuse locale (18%).

 

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW Maître Gallier

Les + Lus