Cet article date de plus de 5 ans

Accident de car à La Madeleine : le maire réclame une signalisation "agressive" sur le Grand Boulevard

Suite à l'accident de car qui a heurté dimanche matin un pont du boulevard des mini-tunnels (28 blessés, 6 graves), le maire de La Madeleine Sébastien Leprêtre réclame une table ronde sur la signalisation à mettre en place. Les accidents de ce type se sont multipliés ces dernières années.

L'autocar espagnol a été littéralement "décapité" en s'engageant dans le premier mini-tunnel du Grand Boulevard à La Madeleine
L'autocar espagnol a été littéralement "décapité" en s'engageant dans le premier mini-tunnel du Grand Boulevard à La Madeleine © AFP PHOTO / STR
Sébastien Leprêtre ne décolère pas. Le maire de La Madeleine a rédigé un communiqué de presse pour réclamer "la tenue en urgence d une table ronde associant le Conseil Départemental du Nord et la Métropole Européenne de Lille qui se partagent l'essentiel de la gestion du Grand Boulevard", où un autocar à étage espagnol s'est encastré sous un pont ce dimanche matin à hauteur de Romarin, faisant 28 blessés dont 6 grièvement selon un dernier bilan à 14h du CHR de Lille.

Actuellement, des panneaux de signalisation indiquant la hauteur limite (2,6 mètres) sont disposés le long des voies et sur chaque pont de cet axe bien connu des Lillois.

Par ailleurs, des systèmes de portiques avec des chaîne suspendues sont installés aux entrées du boulevard afin d'alerter les véhicule de grande hauteur dès qu'ils s'engagent sur cette voie. "Le Département (responsable de l'entretien des voies centrales du Grand Boulevard ndlr) a réinstallé le dispositif en décembre dernier", explique Sébastien Leprêtre. "Le problème, c'est qu'une fois qu'un camion a heurté ces chaînes, elles sont écartées et le suivant n'entre plus en contact avec", regrette-t-il.
© Adrien Gavazzi


Signalisation lumineuse, alertes GPS

Le maire de La Madeleine "la pose d'une signalisation lumineuse "agressive" pour dissuader les véhicules de trop grande hauteur de s engager dans les mini-tunnels". "Voilà des années (!) que je préconise la mise en place d une alerte GPS poursuivant le même objectif. Il est plus que temps de passer d une obligation de moyens a une obligation de résultats", demande-t-il dans son communiqué.

Si le Département est en charge de l'entretien des voies centrales du Grand Boulevard, c'est la communauté urbaine de Lille (MEL) qui est en charge de la signalisation, "un partage de compétences compliqué où on ne sait plus bien qui fait ou a fait quoi", dit Mr Leprêtre.


Accidents nombreux

L'accident de ce 26 juillet est sans aucun doute le plus grave qui ait eu lieu sur ce Grand Boulevard, même si de nombreux véhicules se sont déjà encastrés dans les mini-tunnels. Au moins quatre depuis décembre dernier, le dernier datant du 5 juin lorsqu'un camion s'est coincé sous un pont. En avril, février et décembre dernier, trois camionnettes ont subi le même sort. Sans faire de blessé.

"Jusqu'à présent il n'y avait que des dégâts matériels avec des accidents qui se produisent souvent durant les périodes de déménagement/emménagement avec des personnes qui ne connaissent pas le Grand Boulevard et qui l'empruntent en suivant leur GPS", constate le maire de La Madeleine. "Il aura fallu attendre un accident de cette ampleur dont on parle dans les médias nationaux et internationaux pour enfin penser à agir ? Je me désole d'avoir prêché dans le désert jusqu'à présent", conclut Sébastien Leprêtre.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers circulation économie transports