À Rocquigny dans l'Aisne, une habitante décide de nettoyer les tombes du cimetière et en dégrade une vingtaine

À Rocquigny, dans l'Aisne, 23 tombes ont été retrouvées vandalisées, aspergées d'un produit semblable à de l'huile de vidange. Le maire a porté plainte, et s'est rendu compte qu'il s'agissait d'une habitante de la commune qui voulait nettoyer le cimetière.
Les tombes recouvertes d'une substance noire à Rocquigny dans l'Aisne
Les tombes recouvertes d'une substance noire à Rocquigny dans l'Aisne © FTV

Mardi 14 septembre, les habitants de la commune de Rocquigny dans l'Aisne ont découvert que 23 tombes du cimetière de la commune ont été dégradées : noircies, semble-t-il, par une substance décrite comme de l'huile de vidange. "C'est honteux, nous confie l'un d'entre eux, je ne comprends pas qu'on ait pu faire ça."

Paul Seret, maire de la commune est aussitôt prévenu : "des gens qui visitaient le cimetière m'ont appelé et m'ont dit : il se passe quelque chose, viens voir ! Il y a de l'huile et du goudron sur certaines sépultures. Donc je suis venu et c'était vraiment comme de l'huile de vidange, les tombes étaient toutes noires", raconte-t-il.

L'édile décide de porter plainte. Les gendarmes se rendent alors sur place pour réaliser des relevés. L'information circule rapidement dans la commune. La secrétaire de mairie se voit alors contrainte de gérer de nombreux appels des familles concernées. "Beaucoup de personnes veulent savoir s'il s'agit de sépultures de leurs familles qui ont été endommagées. Il y a eu aussi beaucoup de visites au cimetière, indique Delphine Carlier. Les gens sont choqués, ne comprennent pas qu'on puisse faire une telle chose."

"S'il faut tout re nettoyer, ça va coûter un certain prix"

En réalité, il ne s'agirait pas d'un geste délibéré. Selon le maire, une habitante aurait entrepris de nettoyer les tombes avec un produit qui aurait mal réagi. "Je pense que cette personne a essayé de bien faire, en utilisant un produit pur anti-mousse. Elle a nettoyé pas mal de sépultures de gens qu'elle connaissait, j'espère avec l'aval des familles. Mais le souci, c'est que ça a eu un effet déplorable."

L'élu juge visiblement cette version convaincante. Il a tout de même déposé plainte, comme un certain nombre de familles. Car le nettoyage pourrait être complexe et coûteux. "J'espère que tout va rentrer dans l'ordre, que le produit va s'atténuer, parce que s'il faut tout re nettoyer derrière, ça va coûter un certain prix et il faudra obtenir réparation", conclut l'édile. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers