Accident de chasse à Landricourt dans l'Aisne : la garde à vue du tireur levée, pas de mise en examen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Henry
La commune de Landricourt, théâtre de l'accident de chasse.
La commune de Landricourt, théâtre de l'accident de chasse. © FTV

Dimanche 7 novembre, un chasseur avait été blessé dans la commune de Landricourt lors d'une chasse aux sangliers. Touchée au poumon, la victime est toujours hospitalisé à Reims. Placé alors en garde à vue, le tireur ne sera probablement pas poursuivi, la thèse de l'accident étant privilégiée.

Les conditions qui ont amené un chasseur à être hospitalisé en urgence absolue semble relever de l'accident, a indiqué le procureur de Laon mardi 9 novembre.

Aucune information judiciaire n'est ouverte

Le procureur de Laon

La garde à vue de l'auteur du tir a été levée. Il n'y a aucune mise en examen et pas d'ouverture d'information judiciaire à ce stade, a indiqué Guillaume Donnadieu. Les investigations se poursuivent néanmoins pour parfaitement déterminer les circonstances qui ont conduit à la blessure du jeune homme de 29 ans dimanche en fin de matinée.

Ce dernier avait été blessé alors que le tireur portait le coup fatal à un sanglier en lisière de forêt entre Landricourt et Leuilly-sous-Coucy.

La balle de fusil avait ricoché après avoir traversé le corps du sanglier. Transportée par le SMUR à l'hôpital de Reims, le pronostic vital de la victime n'était toutefois pas engagé.

La scène de chasse avait été figée par la gendarmerie, les chasseurs présents soumis à des tests d'alcoolémie. Une pratique systématique en cas d'accident de chasse. Un responsable de la fédération de chasse a indiqué que des analyses sont en cours pour être certain que le sanglier n'était pas porteur d'un virus susceptible d'infecter la blessure du jeune homme dont l'état semble aujourd'hui s'améliorer.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.