• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Aisne : un an après la tempête Egon, un maraîcher qui a tout perdu repart de zéro

© Archives & Benoît Henrion / France 3
© Archives & Benoît Henrion / France 3

Un agriculteur qui avait perdu ses serres après le passage de la tempête Egon à Ugny-le-Gay a pu tout reconstruire. En partie grâce aux assurances, mais surtout grâce à la solidarité.

Par Q.V avec Pierre-Guillaume Creignou

Il avait tout perdu, et le voilà de nouveau sur pieds. L'année a été rude, pour Laurent Bouillon, "surtout moralement", mais "financièrement aussi, bien sûr !"

En janvier 2017 frappait la tempête Egon et ses rafales à 130 km/h. En Picardie, les dégâts sont énormes et Laurent Bouillon, agriculteur à Ugny-le-Gay, entre Saint-Quentin et Noyon, dans l'Aisne, a perdu ses serres en même temps que ses récoltes.

Tempête Egon, un an après
Laurent Bouillon, Agriculteur - France 3 Picardie - Reportage de Pierre-Guillaume Creignou et Benoît Henrion. Montage de Mathieu Maillet.

Les tempêtes n'étant pas considérées comme des catastrophes naturelles, il fait marcher son assurance, mais sur plus de 100.000 euros de dépense, celle-ci n'en a couvert qu'un quart.


Il a fallu près de 2.000 heures de travail pour remonter les serres, mais Laurent Bouillon a pu compter sur le soutien des membres du village. "Il y a eu quatre personnes qui sont venues, des retraités, et ensuite y a deux autres personnes retraitées qui se sont greffées aussi au coup de main". Pour les remercier, il leur a d'ailleurs organisé "un petit gueuleton" en mars dernier.

Après avoir tout reconstruit, tout ce qu'il craint aujourd'hui, c'est qu'une nouvelle tempête balaie à nouveau ses serres.

A lire aussi

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus