Des barrières de dégel posées sur le réseau routier départemental dans l'Aisne et la Somme

Des barrières de dégel ont été posées dans la nuit du 14 au 15 février sur les routes départementales de l'Aisne, et le même dispositif est en cours dans le Somme. Des restrictions de circulation pour les poids lourds sont à prévoir.

La pose de barrières de dégel consiste à mettre en place des limitations provisoires de tonnage sur les routes départementales les plus fragiles
La pose de barrières de dégel consiste à mettre en place des limitations provisoires de tonnage sur les routes départementales les plus fragiles © MAXPPP/MARIE DELAGE

Après la neige et la vague de froid, le redoux est en train d'arriver en Picardie. Mais les collectivités doivent encore faire preuve de vigilance : le dégel peut entrainer la dégradations de routes, notamment lorsque des véhicules lourd y circurlent. Pour éviter ce phénomène, le conseil départemental de l’Aisne a acté la pose de barrières de dégel sur l’ensemble du réseau routier du département dans la nuit du dimanche 14 février au lundi 15 février 2021.

Ainsi, des restrictions de circulation concernent les poids lourds de 7,5 T à 12 T 1/2 charge. Même dispositif dans la Somme, où les barrières seront mises en place entre le 15 et le 26 février.

Qu’est-ce qu’une barrière de dégel ?

"La pose de barrières de dégel consiste à mettre en place des limitations provisoires de tonnage sur les routes départementales les plus fragiles à l’occasion des phases de dégel faisant suite à une période de températures négatives", explique le conseil départemental de l'Aisne qui a mis a disposition cette carte sur son site.

Ainsi, lorsque la température est inférieure à 0°C, les matériaux constituant les chaussées, et l’eau qu’ils renferment, sont atteints par le gel. Lors de grandes périodes de froid, la totalité de la chaussée peut être gelée. "Lors du réchauffement, la glace située dans la chaussée se transforme en eau qui fluidifie le support et réduit fortement sa résistance". La route est alors fragilisée et ne supporte plus le passage des véhicules les plus lourds, "ceux-ci risquant de provoquer des dégradations pouvant aller jusqu’à la destruction totale de la route".

Quelques dérogations

Peuvent déroger à l'arrêté départemental :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes transports météo trafic routier