Les cuisines de Louis d'Orléans découvertes sous le château de Coucy

© O.Singer
© O.Singer

Belle surprise la semaine dernière à Coucy-le-Château dans l'Aisne : des fouilles archéologiques ont révélé l'emplacement des cuisines de Louis 1er d'Orléans. Ces pièces datent de l'été 1403, trois ans après l'achat du lieu par le frère du roi Charles VI.

Par Jennifer Alberts

L'histoire commence avec la découverte d'un toisé par Jean Mesqui, célèbre castellologue, décrivant les cuisines de Louis 1er d'Orléans au château de Coucy, dans l'Aisne. Une place fortifiée que le frère cadet du roi Charles VI achète à la fille d'Enguerrand VII de Coucy en 1400.

Ce document mentionne la présence d'une cuisine nouvellement construite dans la basse cour, à proximité du  pont levis du château. C'est la seule évocation de ces cuisines parvenue jusqu'à nous que l'on connaisse.

Les cuisines d'Enguerrand VII, construites dans la haute cour du château à la fin du XIVe siècle, étaient en effet insuffisantes pour entretenir la cour d'un prince de sang. Ce qui a sans doute justifié la construction de ce bâtiment.

4 pièces et un escalier


Sur ce toisé figurent les dimensions des cuisines et de nombreux autres détails. Etienne Lallau, qui travaille pour l'Association de Mise en Valeur du Château de Coucy, pense que le plan des cuisines est encore entièrement visible sous les remblais. Elles sont au nombre de quatre, chacune dédiée à un temps de cuisine : la pièce des sauces, la grande cuisine où sont notamment cuits les aliments la pièce de rôtisserie, le garde-manger et le dressoir où est entreposée la vaisselle.
 


D'après le toisé, il semble par ailleurs qu'un escalier de 27 marches existait également, menant à un étage, et peut-être une cave.

En se basant sur ce document et sur certains indices de terrain encore visibles, les archéologues de l'AMVCC débutent les investigations en accord avec le Service Régional de l'Archéologie et le Centre des Monuments Nationaux, propriétaire du château.
 

Une découverte dès le premier jour


Les fouilles débutent lundi 18 juin. Et fait rare, les archéologues trouvent dès ce premier jour ce qu'il cherchaient : ils mettent au jour le coin gauche du manteau d'une cheminée. Elle se révélera au fil des découvertes mesurer 4m80 de large.
 
© Château de Coucy
© Château de Coucy


En cinq jours, l'un des murs latéraux des cuisines sort de terre. Trois fenêtres à meneaux de grandes dimensions apparaissent également sur celui-ci; La fenêtre centrale semble de grande dimension. 
 

Le sol affleure déjà


Après une semaine de décapage mécanique, 15 stagiaires bénévoles sont arrivés à Coucy pour poursuivre les investigations. Ils arrivent doucement au sol de la cuisine qui devrait peut-être apparaître dans les prochains jours. L'architecture se précise également peu à peu : la salle semblait voûtée. Une fois le sol découvert, les archéologues vont passer à la datation des éléments pour savoir combien de temps l'édifice a été utilisé, quand et comment il a été abandonné :  a-t-il été détruit de manière brutale lors d'un siège ou d'une bataille ? Ou tout simplement était-il devenu désuet ?
 
© Château de Coucy
© Château de Coucy

Etienne Lallau espère retrouver du mobilier archéologique en relation avec l'usage de ces cuisines, mais rien n'est certain. 

Pour la direction du château, l'Association de mise en valeur du Château de Coucy et la communauté scientifique, c'est une très belle découverte. Reste à savoir si le Centre des monuments nationaux sera en mesure d'autoriser la poursuite ou non des fouilles archéologiques dès l'année prochaine afin de mettre au jour l'intégralité des cuisines de Louis d'Orléans.
 
© Château de Coucy
© Château de Coucy


L'intégralité du reportage est à voir sur notre chaîne Youtube.

Sur le même sujet

Les + Lus