Covid-19 - Pas de confinement dans l'Oise et la Somme, l'Aisne placée en surveillance renforcée

Lors de sa prise de parole le jeudi 4 mars, le Premier ministre a dévoilé la nouvelle liste des départements placés en surveillance renforcée. L’Aisne y rejoint la Somme et l’Oise.

L'annonce des mesures sanitaires par le Premier ministre Jean Castex le 4 mars 2021
L'annonce des mesures sanitaires par le Premier ministre Jean Castex le 4 mars 2021 © Élysée

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé ce jeudi 4 mars une liste de nouvelles mesures visant à lutter contre la circulation du coronavirus. Alors que les cas du variant britannique composent désormais près de 60% des contaminations dans l’Hexagone, le dernier département picard à échapper à la liste des départements en surveillance renforcée est tombé.

Trois autres départements (les Hautes-Alpes, l’Aisne et l’Aube) ont connu une progression telle depuis une semaine qu’ils ont franchi le seuil de 250 pour 100 000 et s’ajoutent donc à la liste des 20 départements placés sous surveillance renforcée.

Jean Castex, Premier ministre

Alors que l’on aurait pu penser que la Somme, voisine du Pas-de-Calais et en alerte maximale, aurait le même destin que son voisin - à savoir un confinement le week-end sur l’ensemble du territoire - il n’en est rien. Une nouvelle qui devrait satisfaire la maire d’Amiens Brigitte Fouré et le maire d’Abbeville, Pascal Demarthe qui partageaient ces derniers jours "vouloir à tout prix éviter un nouveau confinement".

Néanmoins, à l’image de ses précédentes prises de parole, le Premier ministre n’a pas écarté la possibilité future d’un confinement, sans préciser s'il serait local ou généralisé. Pour l’heure, il invite les préfets à "interdire les manifestations organisées dans l’espace public, notamment pendant les week-end" si elles "présentent un risque sanitaire", mais également à étendre le port du masque à toutes les zones urbaines où il ne l’est pas encore.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société