Pour survivre, le Démocrate de l'Aisne, dernier journal imprimé au plomb, va se changer en musée

Fondé il y a 118 ans, le Démocrate de l'Aisne continue de paraître chaque semaine à Vervins dans l'Aisne selon les techniques d'antan, mais son modèle économique est très précaire. Pour assurer son avenir, un projet de musée vivant est acté avec les collectivités. Il pourrait voir le jour en 2026.

C'est un véritable virage que va entamer le Démocrate de l'Aisne. Le journal centenaire de Vervins imprimé comme jadis sur des machines d'époque va prendre le chemin du tourisme pour sauver son existence.

S'il suscite toujours la curiosité et fait l'objet de nombreux reportages, le titre repose depuis des années sur un modèle économique bien précaire. Les ressources sont rares et seules les annonces légales qu'il publie assurent sa survie.

Pour assurer son avenir, le journal doit trouver une nouvelle voie. Évoquée de longues années, sa transformation en un musée vivant semble cette fois se concrétiser. Les collectivités, en particulier la ville de Vervins, affirment leur soutien et s'engagent dans ce projet. De son côté, le journal se met en ordre de bataille. Le 2 mars, deux assemblées générales donneront naissance à une association qui portera l'activité du musée aux côtés de celle existante des "Amis du Démocrate", forte de 160 adhérents.

"Permettre des visites immersives"

Le projet nécessite plusieurs centaines de milliers d'euros de travaux afin de pouvoir accueillir des visiteurs en toute sécurité. "L'idée est celle de visites immersives au travers d'une galerie vitrée pouvant recevoir 40 à 45 personnes. Elle permettra de voir le journal fonctionner", explique Dominique Pierru, le président des Amis du Démocrate et directeur de la publication.

En complément, les locaux du journal devraient être adossés à la nouvelle médiathèque qui doit être construite pour donner naissance à un pôle culturel. "Nous prévoyons des ateliers pédagogiques, une mini imprimerie, une salle pour consulter nos 30 mètres cubes d'archives de la presse locale", précise Dominique Pierru.

Pour autant, le Démocrate devrait continuer parallèlement ses parutions. "Le but, c'est de continuer à paraître le plus longtemps possible. Le musée, ça va permettre de générer du chiffre d'affaires pour équilibrer les comptes", explique son directeur qui souhaite aussi redévelopper une activité d'impression de cartes à l'ancienne.

"La fierté de la Thiérache"

De son côté, Jean-Marc Prince, le maire de Vervins affirme son soutien au projet destiné à pérenniser une activité qui fait, selon lui, "la fierté de la Thiérache". "Ça fait des années qu'on en parle. On les écoute attentivement, mais ça n'avançait pas. Il fallait que ce soit porté par une collectivité. On rachète le bâtiment, on présente le dossier d'investissement et il sera ensuite mis à disposition de l'association", précise l'élu, convaincu de l'intérêt de la démarche. "C'est une responsabilité qu'on a tous. Quand j'étais enfant, chez ma grand-mère, il y avait toujours le Démocrate. Je ne me vois pas être le fossoyeur du journal", confie le premier magistrat.

Le responsable du journal, lui, se satisfait de voir le projet sur les rails. En décembre dernier, il avait encore tiré le signal d'alarme auprès des collectivités, les invitant "à passer enfin à l'action face à l'urgence de la situation". Un appel visiblement entendu. "Ensemble, les élus sont venus au chevet du Démocrate. Nous sommes en train de voir le bout du tunnel et de construire des choses, mais tout n'est pas gagné. Nous comptons vraiment sur le soutien de nos annonceurs", réagit le directeur.

Selon le maire, une étude est actuellement menée par les acteurs départementaux du tourisme afin d'ajuster le projet au besoin. Le responsable du Démocrate espère que le projet pourrait être instruit cette année et déposé l'an prochain pour une réalisation en 2026.

En attendant, le centenaire, redynamisé par cet élan positif, sort de ses murs de plus en plus pour présenter ses activités. Pour les prochains Jeux olympiques, il devrait imprimer une édition spéciale qui sera distribuée à l'occasion du passage de la flamme dans l'Aisne le 17 juillet prochain.