VIDÉO - Municipales 2020 : ce qu'il faut retenir du débat entre les candidats à Saint-Quentin

Pour ce débat pour les municipales 2020 à Saint-Quentin, défendaient leur programme Frédérique Macarez (DVD), Sylvie Saillard (Rassemblement National), Olivier Tournay (Parti Communiste Français), Julien Calon (DVG - alliés) et Anne Zanditenas (Lutte Ouvrière). / © Alice Donckel/FTV
Pour ce débat pour les municipales 2020 à Saint-Quentin, défendaient leur programme Frédérique Macarez (DVD), Sylvie Saillard (Rassemblement National), Olivier Tournay (Parti Communiste Français), Julien Calon (DVG - alliés) et Anne Zanditenas (Lutte Ouvrière). / © Alice Donckel/FTV

Mercredi 4 mars 2020, France 3 Picardie organisait un débat entre les cinq prétendants à la mairie de Saint-Quentin dans l'Aisne. Voici les principales propostions faites par les candidats.

Par Eline Erzilbengoa

Les élections municipales ont lieu les 15 et 22 mars prochain. Sur France 3 Picardie, après Beauvais et Soissons, les deux débats du mercredi 4 mars portent sur les élections municipales à Abbeville et Saint-Quentin. 

Au total, le réseau régional de France 3 vous propose près de 300 débats :


Les candidats à Saint-Quentin

Pour le débat des municipales à Saint-Quentin, qui sera présenté par Dominique Malige, cinq candidats débattrons sur notre plateau : 
  • Frédérique Macarez (DVD);
  • Sylvie Saillard (Rassemblement National);
  • Olivier Tournay (Parti Communiste Français);
  • Julien Calon (DVG - alliés);
  • Anne Zanditenas (Lutte Ouvrière).
La maire sortante Frédérique Macarez brigue un second mandat cette année. Xavier Bertrand a été élu en 2014 dès le premier tour. Mais après son élection à la tête de la région Hauts-de-France en décembre 2015, il laisse sa place à son adjointe Frédérique Macarez, première femme élue maire à Saint-Quentin. Pour les élections municipales cette année, elle ne signera aucun engagement avec un parti. Xavier Bertrand figure sur sa liste en deuxième position.

Côté opposition, la candidate Sylvie Saillard (RN) est conseillère municipale sortante et conseillère régionale depuis 2015. Cette candidature est soutenue par le numéro 2 du Rassemblement National, Jordan Bardella qui a déclaré qu'une victoire de Sylvie Saillard était possible.

Parmi les autres têtes de liste à gauche, un autre conseiller municipal d'opposition, Olivier Tournay (PCF) et deux anciens candidats aux européennes : Julien Calon (DVG) avec une sensibilité écologiste et Anne Zanditénas, enseignante en lycée professionnel (Lutte Ouvrière). 
 
Municipales 2020 : fiche d'identité de Saint-Quentin


Les candidats ont débattu sur l'attractivité économique, la fiscalité, le logement, la qualité de vie, l'éducation et la sécurité dans la ville de Saint-Quentin qui compte 55 098  habitants. 

Attractivité et fiscalité

Julien Calon (DVG - alliés) souhaite attirer plus de monde dans le centre ville notamment les étudiants. Pour cela, il mise sur la gratuité des transports en commun urbains et le développement des pistes cyclables. Concernant la santé, il souhaite créer davantage de maisons médicales pour inciter les professions médicales à s'installer dans la commune. Autre piste : soutenir l'emploi local et le commerce de proximité. Il veut amener la nature dans la ville. Sur la question de la fiscalité, baisser les impôts locaux n'est pas une bonne idée pur le candidat DVG. Il préfère mettre en place un prix de l'eau en fonction des revenus par exemple. Autre axe : soutenir l'installation sur des friches de maraîchers pour crée un circuit alimentaire court en direction des cantines.

La maire sortante Frédérique Macarez (DVD) vise les entreprises pour rendre Saint-Quentin attractive. Sa liste propose la création de zones d'activité, d'accompagner les créateurs d'entreprise et de faire de la ville un pôle numérique de référence. Elle souhaite développement la formation en direction des jeunes saint-quentinois. Autres axes d'attractivité : la culture, le tourisme et le sport. La maire sortante souhaite soutenir le commerce local. Selon elle, l'implantation de zones commerciales périphériques n'est pas le rpoblème. Le problème, c'est le numérique. Il faut, selon Mme Macarez, faire à nouveau sortir les gens et les amener dans le centre-ville en revoyant les questions de stationnement notamment.

Sylvie Saillard, candidate du Rassemblement National, note que depuis l'arrivée de Frédérique Macarez à la mairie, la ville a perdu 1400 habitants. En acuse selon elle, la fiscalité. "Vos choix politiques et économiques n'attirent plus les gens", explique-t-elle. Pour redonner de l'emploi à la population, la candidate ferait baisser la fiscalité communale.

Olivier Tournay, pour le Parti Communiste Français, ne veut pas baisser les impôts mais mieux les répartir. Sa liste souhaite s'appuyer sur les service spublics. Sa première mesure serait de mettre les 15m3 d'eau consommés à 1€. Il veut mettre en place un "passe service public" en fonction des revenus. Pour les écoles, Olivier Tournay souhaite que les repas soient fabriqués non pas comme actuellement par une entreprise privée mais par une régie publique.

Anne Zanditenas (Lutte Ouvrière) déplore le nombre important de friches industrielles, preuve du départ des entreprises. Selon elle, la fiscalité pèse trop sur les classes les mins riches. 

Le logement

Pour Sylvie Saillard, candidate du Rassemblement National, la valeur de l'immobilier à Saint-Quentin a considérablement baissé. A cela s'ajoute une fiscalité locale lourde. Elle propose de réhabiliter le patrimoine ancien et d'aider les habitants à rénover thermiquement leur logement. Olivier Tournay, pour le Parti Communiste Français, veut mettre en place un service du logement en lien avec les bailleurs sociaux mais aussi s'opposer aux expulsions locatives via un arrêté municipal. La candidate RN ne souhaite pas construire de nouveaux logements sociaux mais plutôt aider les propriétaires pour la rénovation et développer l'accession à la propriété. Elle espère que la baisse de la fiscalité foncière incitera les Saint-Quentinois à devenir propriétaires.

Frédérique Macarez, maire sortante DVD, souhaite priviligier le plan action coeur de ville, réhabiliter les logements anciens, construire de nouveaux logements en direction des senoirs et des personnes en situation de handicap. Le projet de Julien Calon (DVG - alliés) se concentre sur la rénovation énergétique pour les locataires comme les propriétaires. Sur les questions importantes, Julien Calon prône la démocratie participative et la consultation citoyenne. Anne Zanditenas, pour Lutte Ouvrière, vise en priorité les logements insalubres et les marchands de sommeil.

L'éducation

La première mesure de Julien Calon (DVG - alliés) sera de rénover les écoles qui dépendent des compétences de la mairie. Il propose d'aider les familles modestes dans l'achat des fournitures scolaires, mettre au menu des cantines des produits locaux, systématiser l'accueil périscolaire dans toutes les écoles et mettre l'accent sur l'éducation à l'environnement.

Anne Zanditenas, pour Lutte Ouvrière, est pour la gratuité de la cantine pour toutes les familles. Elle souhaite également soutenir les élèves issus de familles modestes dans un parcours vers les filières générales plutôt que professionnellles. Le candidat communiste Olivier Tournay a inclus dans son programme la gratuité des fournitures scolaires et de la cantine. Une mesure qu'il finance en supprimant les délégations de service public et en diminuant certains budgets de la municipalité comme celui de la communication par exemple. Autres propositions : rénover les écoles, augmenter le nombre d'Atsem et multiplier les classes de découverte. 

Sylvie Saillard, candidate du Rassemblement National, n'est pas favorable à toute forme de gratuité qu'il faudrait financer par des hausses d'impôts selon elle. Elle compte maintenir le système actuel concernant les cantines scolaires, à savoir du bio et du local. Elle aimerait mettre en place un partenariat avec l'Education nationale via le Rectorat pour améliorer le niveau scolaire des jeunes saint-quentinois.

Frédérique Macarez propose de continuer les projets mis en place sous son mandat : écoles publiques bilingues, programme "réussite éducative", activités extra-scolaires dans tous les quartiers de la ville et dans les structures municipales, formations universitaires sur place en lien avec le tissu économique local. 
 
Municipales 2020 : le débat entre les candidats à Saint-Quentin

 

Les 15 et 22 mars, les soirées électorales en région dès 19h55

À l'occasion des deux tours de scrutin qui ont lieu les 15 et 22 mars, les deux soirées électorales organisées par France 3 débuteront dès 19h55 pour une première tranche régionale jusqu'à 21h, puis de 21h15 à 22h et enfin de 22h15 à 23h pour les tout derniers résultats. Et sur le site internet de France 3 Hauts-de-France, vous pourrez retrouver les résultats des communes qui vous intéressent, ainsi que les réactions des candidats et les analyses du vote.

Pour la Picardie, 4 autres débats sont encore prévus sur nos antennes les 11 et 18 mars : présentation des candidats, décryptages et échanges entre les candidats aux municipales dans les grandes communes des deux territoires.

 
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus