Une femme arrêtée à Soissons, elle est suspectée d'avoir tué sa fille de 10 ans

Publié le Mis à jour le
Écrit par Narjis El Asraoui avec AFP

Ce dimanche 26 juin, la police et les pompiers de l'Aisne sont intervenus dans un immeuble de Soissons, après l'appel d'une femme se présentant comme la mère de l'enfant dont le corps a été découvert. Elle s'est désignée comme l'auteur du crime.

L'appel a été effectué à 8h35 ce matin, une femme a alerté les secours, leur indiquant qu'elle voulait se suicider après le meurtre de sa fille de 10 ans selon les pompiers. 

A leur arrivée, rue du maréchal de Lattre, les sapeurs-pompiers ont découvert l'enfant dans sa chambre et rapidement "compris qu'il n'y avait plus rien à faire" pour la ranimer. "C'est le médecin du Smur qui a déclaré le décès", nous a indiqué une porte-parole des pompiers de l'Aisne.

La mort de la petite fille, âgée d'environ "10 ou 11 ans", "remonterait à plusieurs jours, mais on ne sait pas exactement quand à ce stade", a indiqué Julien Morino-Ros, le procureur. "Une autopsie et des examens sanguins" doivent permettre de déterminer les causes du décès.

La mère hospitalisée 

La mère "se trouve toujours à l'hôpital et n'a pas encore pu être entendue". Son pronostic vital n'est pas engagé mais "son état psychiatrique reste à évaluer", a complété Julien Morino-Ros, précisant qu'elle n'avait à ce stade "pas donné d'explications sur le pourquoi" de son geste.

La police judiciaire a été saisie. A ce stade, l'enquête de voisinage "n'a pas permis d'apporter d'éléments particuliers", a-t-il ajouté. La justice ne dispose pas non plus "d'éléments sur la paternité de l'enfant, mais il n'y avait pas de père présent au domicile".