Alerte rouge aux pollens dans la région

Le pollen de bouleau est très fin et volatile / © MAXPPP
Le pollen de bouleau est très fin et volatile / © MAXPPP

Eternuements à répétition, yeux qui pleurent.... Pas de doute : la saison des pollens démarre fort dans la région. Le risque allergique y est même très élevé ces jours-ci avec une alerte rouge pour les pollens de bouleau. C'est la plus forte concentration dans l'air depuis 10 ans.

Par f3nord

Les connaisseurs savent le repérer au-dessus de nos têtes, si petit et pourtant si malfaisant : c'est le pollen de bouleau. A Villeneuve d'Ascq, à la Ferme pédagogique du Héron, les espèces allergisantes sont observées et classées de 1 à 5. 
Cette semaine le bouleau  décroche un 5. Mais il faut aussi faire attention au Cyprès, au frêne et au charme. " Les plantes qui posent problème explique Claude Delattre, responsable de la Ferme du Héron sont celles qui se pollenisent par le vent. Elles ont un pollen très fin qui s'envolent facilement, et comme il est très petit, il peut rentrer dans les muqueuses ou les poumons."
Alerte aux pollens dans la région
Frederique Henaut Frederik Giltay Valerie Biville

Conseils et précautions

Quand les symptômes tels que démangeaisons, rhinite ou asthme apparaissent, mieux vaut aller consulter un médecin. Quelques précautions peuvent aussi être utiles. " Il faut éviter de faire sécher son linge dehors par exemple indique DelphIne Prince, allergologue, car le pollen se dépose sur le linge humide. Il aime aussi les cheveux mouillés. On conseille aussi d'aérer la maison plutôt tôt le matin ou tard le soir."  Il faut aussi bien sûr éviter les endroits où la concentration de pollens est élevée comme les parcs, jardins, champs, sites où l’herbe est haute.

De plus en plus de victimes

Le nombre de personnes allergiques augmente, sans que les scientifiques sachent vraiment pourquoi. 10 à 20 % de la population est touchée.
Et si vous avez réussi à éviter les pollens de bouleau, attention aux prochains pollens de la saison : les graminées avec leur petits sacs prêts à se disperser au vent.
Pour être prévenu de leur arrivée, il suffit de consulter le site du Réseau national de la surveillance aérobiologique (RNSA)

Sur le même sujet

Les + Lus