• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

À Amiens, Marine Le Pen met l'accent sur la sécurité dans son programme

Marine Le Pen présente son programme à Amiens le 23 novembre 2015 en vue des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015. / © DENIS CHARLET / AFP
Marine Le Pen présente son programme à Amiens le 23 novembre 2015 en vue des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015. / © DENIS CHARLET / AFP

La chef de file du Front National aux élections de décembre en Nord-Pas-de-Calais/Picardie, Marine Le Pen, a présenté lundi son programme pour la région à Amiens (Somme), en mettant l'accent sur la sécurité. Un déplacement dénoncé par des manifestants.

Par A.F.P.

"La sécurité est la première des libertés", écrit Mme Le Pen dans son programme. "En cas de victoire le 13 décembre du FN, des négociations seront menées avec l'Etat pour créer une "police régionale des transports", a expliqué Michel Guiniot, tête de liste du parti dans l'Oise. En outre, la région financera "des équipements de sécurité dans les lycées", comme des "portiques de détection, des tourniquets" et se constituera "systématiquement partie civile en cas de dégradation dans les lycées", a-t-il ajouté.

Marine Le Pen a également rappelé sa volonté de "supprimer les subventions inutiles, communautaristes ou sans intérêt régional", ainsi que celles "visant à l'installation de migrants", lors d'un point presse aux côtés de ses colistiers. Dans la lutte contre le terrorisme, "la région peut intervenir pour limiter le
développement des causes, et la cause c'est le pullulement du fondamentalisme islamiste, et, selon moi, les mairies, les départements et les régions ont parfois financé à tort et à travers des associations, sans vérifier quels étaient leur but et leurs actions",
a-t-elle déclaré. "On ne peut que constater aujourd'hui qu'un certain nombre de fondamentalistes islamistes se sont servis du réseau associatif culturel, social, pour développer leur idéologie", a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, Philippe Eymery, tête de liste FN dans le Nord, a déclaré vouloir faire de la région en un mandat "l'une des moins imposées de France" et s'est engagé par écrit dans le programme à "baisser les indemnités des élus du Nord-Pas-de-Calais", afin "d'effectuer une moyenne avec celles des élus de Picardie".

Le programme du FN promet d'agir également sur la formation, avec la création d'une "université des métiers de la mer" et la volonté d'un "audit général" sur
"l'efficacité des structures de formation partenaire de la région". Sur le thème de l'écologie, le parti d'extrême droite s'oppose à "l'implantation d'éoliennes" qui "nuit à la santé des riverains et défigure" le paysage, et souhaite prôner le "bio" et le recours aux "producteurs locaux" dans les cantines.

Selon un sondage Ifop pour Le Figaro/RTL/LCI réalisé avant les attentats de Paris et publié le 15 novembre, Marine Le Pen dominerait largement le premier tour du 6 décembre avec 36,5% et elle est donnée largement gagnante au second tour en cas de triangulaire avec 38%.

Marine Le Pen vient présenter son prgramme à Amiens
Intervenant : Marine Le Pen, Tête de liste FN aux Régionales.  - France 3 Picardie  - GUIHO Mickaël, MIRABAUD Christian et KRIM Mathieu.


La venue de Marine Le Pen dans la capitale picarde a été dénoncée par 200 manifestants, membres d’associations et mouvements politiques comme Ensemble, le PC, la Ligue des droits de l’homme ou des syndicats.

Des manifestants contre la venue de Marine Le Pen à Amiens
Intervenant : Frédéric Fauvet Parti socialiste - France 3 Picardie  - MADEJ Stanislas

Sur le même sujet

Le filmeur à la chasse

Les + Lus