L'ancienne formule du Lévothyrox de retour en pharmacie, des stocks très limités

Plus de 9.000 plaintes ont été enregistrées contre l'ancienne formule du Lévothyrox / © DAMIEN MEYER / AFP
Plus de 9.000 plaintes ont été enregistrées contre l'ancienne formule du Lévothyrox / © DAMIEN MEYER / AFP

Comme le promettait la ministre de la Santé Agnès Buzyn, l'ancienne formule du Lévothyrox, médicament contre les déficiences de la thyroïde, est de retour dans les officines. Mais les stocks sont très limités.

Par Q.V avec AFP

L'ancienne formule du Lévothyrox est de retour en pharmacie à partir de ce lundi 1er septembre. Une victoire pour les patients qui dénonçaient la nouvelle formule du médicament prescrit contre la déficience de la thyroïde.

Le médicament s'appelle "Euthyrox", et l'ordonnance doit mentionner "spécifiquement la spécialité 'Euthyrox', équivalente à l'ancienne formule du Levothyrox, pour qu'elle soit délivrée aux patients" indique l'ANSM dans un communiqué.


Une prescription de Levothyrox ne devra en aucun cas être substituée par Euthyrox


"Il devra être prescrit exclusivement en dernier recours aux patients, en nombre limité, qui rencontrent des effets indésirables durables avec les autres médicaments." 130 000 boîtes de 100 comprimés en 8 dosages différents sont ainsi mises en pharmacie.

Difficile de trouver l'ancienne formule du Lévothyrox en pharmacie
Comme le promettait la ministre de la Santé Agnès Buzyn, l'ancienne formule du Lévothyrox, médicament contre les déficiences de la thyroïde, est de retour dans les officines. Mais les stocks sont très limités. - France 3 Nord Pas-de-Calais - Laura Lévy, Sarah Nuyten, Sergio Rosenstrauch, Bertrand Théry, Valérie Biville

"Une prescription de Levothyrox ne devra en aucun cas être substituée par Euthyrox" ajoute l'Agence nationale de sécurité du médicament.

Un autre médicament pour la thyroïde a été annoncé "pour la mi-octobre", le L-Thyroxin Henning, du laboratoire Sanofi.


Selon la ministre de la Santé Agnès Buzyn, plus de 9.000 personnes ont signalé à l'ANSM des effets indésirables tels que des crampes, des maux de ventre, des vertiges ou la perte de cheveux, imputés à la nouvelle formule du Levothyrox du laboratoire allemand Merck.


Au total, trois millions de patients prennent ce médicament en France, qui en est le premier marché au monde.


A lire aussi

Sur le même sujet

Témoignage du père d'un patient de l'hôpital Pinel

Près de chez vous

Les + Lus